Appui à la compétitivité et à la croissance : le troisième accord de prêt signé

Le gouvernement camerounais recevra de la Banque africaine de développement 52, 74 milliards de F. Les documents ont été paraphés hier à Yaoundé.

Le Cameroun vient de décrocher le troisième et dernier financement pour son Programme d’appui à la compétitivité et la croissance économique (Pacce-III). Le ministre en charge de l’économie a signé hier à Yaoundé, en présence du ministre des Finances, l’accord de prêt de 52,74 milliards de F, avec le responsable pays du Groupe de la Banque africaine de développement (Bad). Troisième du genre, cette convention atteste des efforts fournis par le gouvernement camerounais au cours des deux premières phases du programme. «L’approche programmatique avait été choisie pour améliorer la prévisibilité de l’aide et la coordination avec les autres partenaires de développement intervenant au Cameroun. Les résultats obtenus au cours de la deuxième phase du Programme ont permis à la Bad de valider l’accord de prêt de la troisième phase », a indiqué Solomane Kone de la Bad. 
Lancé en décembre 2017, le Pacce-III a permis au Cameroun de « stabiliser son cadre macroéconomique caractérisé par une croissance économique orientée de nouveau vers la hausse, malgré la résilience économique et la chute des cours de pétrole en 2016. Il a aussi contribué à la réduction progressive du déficit budgétaire, à la soutenabilité de l’endettement public et à la maîtrise de l’inflation», a énuméré Alamine Ousmane Mey. Un rapport jugé encourageant par la  Bad, ce d’autant plus que ces réalisations rentrent en ligne droite des objectifs du Pacce que sont : la rationalisation du cadre de gestion des finances publiques, le renforcement de la gouvernance et la compétitivité des secteurs productifs tels que le transport, l’énergie et l’agriculture. L’accord de prêt signé hier porte à 269,2 milliards de F, le financement total du Pacce. 
Vantant les mérites de la coopération entre le Cameroun et la Bad, dont l’enveloppe globale est de 1727 milliards de F, Solomane Kone a annoncé l’approbation, le 18 décembre dernier, du décaissement de 106 milliards de F, représentant  la deuxième tranche du financement pour la construction de la Ring Road dans le Nord-Ouest. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category