Extrême-Nord : l’appui du gouvernement aux élèves déplacés

Des kits pédagogiques et des fournitures scolaires distribués en fin de semaine dernière dans toute la région de l’Extrême-Nord.

Ils sont au total 2822, les élèves de la région de l’Extrême-Nord qui, suite aux atrocités des terroristes de la secte Boko Haram vont à l’école hors de leurs terroirs. Le gouvernement camerounais, à travers le ministère des Enseignements secondaires, vient de mettre à leur disposition d’importants kits pédagogiques et des fournitures scolaires. « Ces appuis des pouvoirs publics en faveur des déplacés et des recasés participent de la volonté de promouvoir l’égalité des chances scolaires. Ils visent également à alléger les souffrances des parents et à encourager les élèves à poursuivre leurs études », assure Mahamat Mahama, le conseiller technique N°1 au Minesec, représentant personnel du ministre. C’était le 20 décembre dernier dans la cour du lycée classique et moderne de Mora, dans le département du Mayo-Sava.
Pendant ce temps, la distribution de ces appuis des pouvoirs publics se déroulait dans les autres départements de la région de l’Extrême-Nord. Pierre Wangboussoun, le délégué régional des Enseignements secondaires a lui-même conduit ces opérations dans les départements du Mayo-Danay et du Mayo-Kani. En clair, une stratégie bien huilée a permis à ce que tous les élèves déplacés et recasés de toute la région de l’Extrême-Nord aillent en congé, dotés de fournitures scolaires. Au total, 4531 livres aux programmes scolaires ont été distribués, ainsi que des milliers de cahiers et autres fournitures scolaires. On se rappelle encre qu’au cours de l’année scolaire 2018-2019, le Minesec avait offert des kits scolaires à 2722 élèves déplacés internes de la région de l’Extrême-Nord. Aux bénéficiaires de ces appuis des pouvoirs publics, il a été prescrit d’en faire bon usage. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category