Transformation des produits agricoles : les Pme seront davantage soutenues

Le Plan d’action 2020 du programme Transfagri a été défini vendredi dernier au cours d’une session du comité de pilotage présidée par le ministre en charge des Pme.

C’était le premier comité de pilotage depuis la mise sur pied de la composante 1 du Programme intégré de valorisation et de transformation des produits agricoles et agroalimentaires (Transfagri). Ce programme qui a bénéficié d’un financement C2D 3e génération, à hauteur de 27 millions d’euros (17,710 milliards de F) s’inscrit dans la pérennisation des activités déjà développées par le Projet d’appui aux petites et moyennes entreprises agricoles et agroalimentaires (Pmeaa). Il était donc question de faire le point sur le passage de l’ancien programme au nouveau au cours de cette réunion présidée vendredi dernier par Achille Bassilekin III, ministre des Petites et moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat. Opération qui s’est faite au cours de cette année. « Nous avons présenté tout ce qui a été fait cette année tant sur le plan d’accompagnement des pme que sur le plan de la formation des conseillers. Nous avons rendu compte aussi de ce que nous avons fait en terme de renforcement des capacités de l’Apme notamment avec une extension d’une agence à aujourd’hui six agences grâce au Transfagri», explique Joseph Tchana, coordonnateur national du programme. 


Read also : Corridor Douala-Bangui : le trafic peut reprendre

Des résultats qui montrent selon le coordonnateur que le programme s’est intégré avec beaucoup de succès à l’Apme. Ce programme vise deux principaux objectifs d’après le Minpmeesa. Il est question de développer des activités agricoles et agroalimentaires post-récoltes des pme notamment le stockage, le transport, la transformation des produits mais aussi d’intégrer des services non financiers aux entreprises du secteur de la transformation agroalimentaire à l’Apme. Au cours de cette réunion également, le budget du programme pour l’année 2020 permettra de densifier les activités au cours de l’année prochaine. Elles mettront surtout un accent sur le suivi évaluation de tout ce qui déjà été fait sur le terrain. 


Read also : Emergence : Charles Foka pour une transition énergétique

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category