Ya-Fé 2019 : la foire des promotions

Les commerçants multiplient soldes et astuces pour vendre au maximum. De quoi réjouir les visiteurs.

« Un à 5 000 F. Deux à 5 000 F. Ça coupe carottes, tomates, pommes : 10 000 F. Tout à 25 000 F. Promotion… Promotion… Tout…  Donne 10 000 F », répète presque mécaniquement, Bilal Sultan, ce commerçant pakistanais en promotion à Ya-Fé. S’il arrive à décrire ses produits avec des mots saccadés en français, ce n’est pas le cas de ses compatriotes. Installés dans trois autres stands, ils se servent d’interprètes et démontrent, à l’aide de fruits et légumes, l’utilité de leurs appareils. Il faut débourser 10 000 F pour acquérir un lot d’ustensiles constitué d’une rappeuse à plusieurs lames et motifs, d’une molette, d’un hachoir, d’une planche à découper et d’une machine à chips. Un coût jugé abordable pour les visiteurs. « C’est pratique et moins cher. Au marché, cet ensemble reviendrait à au moins 30 000 F. J’ai pris deux lots : un que je vais offrir et l’autre pour moi-même », explique dame Honorine Nga. 
Dans les stands de restauration et de vente de boissons, la différence entre les prix pratiqués dans les marchés et ceux de la foire vont de 200 F à 1 000 F. « Nous vendons au prix d’usine. Le Whisky qui coûte en principe 7 000 F en magasin, nous le proposons à 6 100 F. Les briques de jus coûtent 700 F ici plutôt que 1 000 F dehors. La bouteille de vin rouge qui s’acquiert à 2 000 F ailleurs, nous la vendons à 1 600 F », révèle Christelle Nke, superviseuse d’un stand de vente de vin.
Dans les allées réservées à la cosmétique et aux accessoires de m...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category