Hémodialyse : des médicaments disponibles à Yaoundé

Ils permettront de soulager pendant une semaine les malades souffrant d’insuffisance rénale et ayant initié un mouvement d’humeur le 20 décembre dernier.

« En attendant notre fournisseur dont le cargo arrive le 28 décembre prochain (samedi) en provenance de la France, nous avons saisi celui qui livre habituellement les produits à l’hôpital régional de Buea. Il nous a pourvu d’un stock de matériel hier qui pourra soulager les malades pour une semaine », assure le Pr. Vincent de Paul Djientcheu, directeur général de l’Hôpital général de Yaoundé. Ceci fait suite au mouvement d’humeur observé par une soixantaine de malades sous hémodialyse le 20 décembre dernier. 
Ceux-ci ont exprimé leur ras-le-bol en raison de la rupture de stock du matériel de dialyse et des kits d’hémodialyse depuis une semaine. Ces malades avaient bloqué la route menant vers ce centre hospitalier qui compte plus de 190 malades sous hémodialyse. La descente sur les lieux d’Alim Hayatou, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Santé publique chargé de la lutte contre les épidémies et les endémies, dépêché par le ministre, avait permis de calmer les esprits.
Après plusieurs heures de pourparlers avec les autorités, force était revenue à la raison avec des solutions à la clé. « Le directeur général nous a fait savoir qu’au moins 500 kits d’hémodialyse arrivent de Douala. On attend », faisait savoir un patient. A en croire le Pr. Gloria Ashutantang, chef de service de neurologie/hémodialyse à  l’Hôpital général de Yaoundé, la rupture des kits de l’hémodialyse fait suite à une défaillance du fournisseur qui n’avait pas pu livrer le matériel à temps. « Face à cette situation, la direction générale avait pris des dispositions, mais les malades n’étaient pas satisfaits puisqu’ils voulaient des solutions immédiates », avait-t-elle alors confié. Pour l’instant, la situation est sous contrôle.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category