Comité national olympique : des modifications en perspective

Une session du bureau exécutif s’est tenue jeudi, 26 décembre 2019 à Yaoundé.

Avant le début effectif des travaux, le président du Comité national olympique et sportif du Cameroun, Hamad Kalkaba Malboum a fait une esquisse de bilan de l’année sportive. Il est notamment revenu sur l’accord cadre de collaboration entre le Cnosc et le ministère des Sports et de l’Education physique, la participation du Cameroun aux Jeux africains de Rabat, le baptême du feu du Cameroun aux Mondiaux de plage à Doha au Qatar, l’élection d’Odette Engoulou comme membre du Comité international olympique (CIO) et la récente visite au Cameroun de Thomas Bach, le président du CIO.

Par contre, ce qu’on sait moins, concerne l’approbation le 27 septembre 2019 par le CIO de la modification des textes du Cnosc. Ceux-ci avaient d’ailleurs été adoptés en 2016. La mise en application de ces nouvelles dispositions n’est plus qu’une question de temps. Parmi les innovations, il y a notamment le nombre des membres du conseil d’administration qui est revu à la baisse, de 33 à 21. Un nouveau code électoral, qui précise les conditions à remplir pour être candidat. Et également la commission des athlètes. Ils seront deux (une femme et un homme) à être membres du conseil d’administration et du Comité exécutif. Pour cela, ils doivent être élus par leurs pairs.

Les travaux proprement dits se sont déroulés à huis clos. Selon le programme arrêté, l’assistance a notamment planché sur les rapports d’activités de l’année qui s’achève, à savoir l’exécution du plan d’action, la présentation des textes du CNOSC approuvés par le CIO, la validation du nouvel organigramme ainsi que de la procédure financière. La présentation du rapport financier, le plan d’action 2020 avec notamment les Jeux olympiques Tokyo 2020 et les Dixiades prévues à Bamenda ont également fait l’objet d’une attention particulière.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category