« Des matches amicaux pour nous autoévaluer »

Simon Burchard Menguede, l’entraîneur national seniors de handball messieurs.

Que peut-on retenir du regroupement effectué jusqu’ici par la sélection nationale de handball seniors messieurs ? 
Nous avons terminé notre deuxième phase de préparation, au cours de laquelle un professionnel a rejoint le groupe. Durant tout le mois de novembre déjà, nous étions en externe. Nous avons libérer certains joueurs. Puis, nous avons procédé à l’évaluation du travail fait jusqu’alors depuis le début de cette préparation, l’évaluation de ce que peuvent nous apporter les joueurs de la diaspora. En Tunisie, nous procéderons à la dernière phase de notre préparation en disputant des matches amicaux d’envergure qui vont nous permettre de nous autoévaluer avant la grand-messe africaine. Ce qui nous permettra d’aborder un peu plus sereinement la compétition avec des objectifs précis. Car, ces rencontres vont nous aider à identifier les difficultés afin de mettre en place les qualités des uns et des autres pour aborder sereinement cette compétition. 
Toutes les conditions de travail étaient-elles réunies ?
Beaucoup de lignes ont bougé depuis un certain temps. Nous ne pouvons pas cracher sur ce qui a été fait par la hiérarchie fédérale depuis que nous sommes en stage. Toutefois, tout est mis en œuvre, à notre niveau, pour que les Lions du handball participent sereinement à cette Coupe d’Afrique des nations.  
Dans quel état d’esprit participerez-vous à la Coupe d’Afrique des Nations en Egypte, après la contre-performance au Gabon en 2018 ?
Nous avons absolument intérêt à laver l’affront de ce qui s’est passé au Gabon, il y a deux ans. Le gouvernement, à travers le ministère des Sports et de l’Education physique, nous a assigné un objectif principal : nous qualifier pour la Coupe du monde. Et nous avons notre objectif individuel, notre orgueil de Camerounais, qui est celui de retrouver notre ranking minimal pour que l’ordre soit rétabli en Afrique. Pour cela, nous voulons être parmi les cinq premiers pour pouvoir être qualifiés pour le championnat du monde. En effet, dès 2021, l’Afrique passe de 3 à 5 places. Or, l’année prochaine, la compétition aura lieu en Egypte, ça fera donc six places pour la circonstance. C’est une aubaine pour le Cameroun de participer pour la première fois au Championnat du monde, notamment en messieurs.  Et nous nous donnons pour objectif de tout faire à notre niveau : notre énergie, notre temps, notre force afin d’atteindre cet objectif minimal. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category