Climat : canicule sur la ville

Depuis quelques semaines le soleil est de plomb, causant des désagréments aux populations.

Il fait chaud, très chaud à Douala depuis quelques semaines. Les habitués n’y comprennent rien et commencent à se poser de sérieuses questions sur cet état de fait, tout en adoptant de nouveaux comportements pour faire face à ce qui s’apparente à une nouvelle donne climatique. Et pourtant, le service régional de la météorologie, lui, relativise et préfère parler de mutations ou perturbations climatiques plutôt que de changements climatiques. « Nous sommes en pleine saison sèche, et cette vague de chaleur obéit au calendrier climatique de la ville de Douala. Le mois de février à venir est le plus chaud de la ville. Point n’est besoin de s’inquiéter outre mesure. Ce sont des températures de saison que nous vivons actuellement », rassure Serge Edwin Roland Mpele Onana, chef de service régional de la météorologie.

Et d’évoquer les températures des années 2018 et 2019 à la même période. Respectivement 31 et 32°C. Ce mercredi 8 janvier 2020, nous sommes à 31°C dans la ville de Douala. La situation est donc normale… Ce qui ne va pas sans conséquences pour les populations. La saison est propice aux maladies climatosensibles telles que la conjonctivite, la grippe, l’asthme, les maladies respiratoires, la rougeole, la méningite, la bourbouille et autres rougeurs qui sont les plus visibles, flagrantes et symptomatiques du climat actuel. Leurs vecteurs profitant de l’environnement climatique actuel pour prospérer. Sans oublier les phénomènes de transe qu’on rencontre dans nombre d’établissements scolaires, et le paludisme.

Résultat : les populations de la ville de Douala prennent certaines mesures pour s’adapter à l’environnement climatique, à leurs corps défendant quelquefois. Pour tous, la réhydratation est vivement conseillée. Tandis que certains mettent un accent particulier sur la vaccination en ce qui concerne la méningite, la rougeole, etc. D’autres prennent d’assaut les magasins de vente de ventilateurs et autres climatiseur, selon leurs moyens. Même si ces accessoires ne sont pas toujours indiqués pour les tout-petits. Les moustiquaires ne sont pas en reste. Et en cette période de grande chaleur, il est aussi conseillé d’éviter des exercices physiques poussés.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category