" Les tensions commerciales entre grandes puissances contrarient les opportunités de développement "

« Monsieur le Doyen du corps diplomatique, Je voudrais tout d’abord vous remercier pour les paroles aimables et encourageantes que vous venez de tenir à l’égard de mon pays.


Read also : Energie : la main tendue au secteur privé

Mesdames et Messieurs les membres du corps diplomatique, La décennie qui vient de s’achever tout comme l’année que nous venons de vivre ont été marquées par de grandes menaces sur la paix et la sécurité internationales. Face à d’énormes défis posés à l’humanité tout entière, et qui ont pour nom terrorisme, changements climatiques, mouvements migratoires, montée du populisme, etc., la communauté internationale a engagé de multiples efforts pour trouver des solutions. Mais, hélas, beaucoup reste à faire.


Read also : Paul Biya en Europe

Si la lutte contre le terrorisme connaît quelque succès en Syrie et en Irak, l’on peut craindre qu’en l’absence d’une solidarité véritable et sincère entre les Etats, ce fléau ne s’étende, en s’intensifiant, à d’autres parties du monde. Je pense notamment à l’Afrique et particulièrement à la zone sahélienne où la Mauritanie, le Mali, le Niger, le Burkina Faso et le Tchad sont déjà touchés. Le Cameroun n’en est pas épargné.


Read also : Cameroun – Congo : les adieux de l’ambassadeur au chef de l’Etat

C’est l’occasion pour moi de saluer les efforts des Etats du G5 Sahel qui déploient d’énormes efforts pour neutraliser les terroristes. Je rends également hommage à la France dont les contingents participent courageusement à la lutte contre les djihadistes dans le cadre de l’opération Barkhane.


Read also : Cameroon- Congo : Exemplary Fraternal Cooperation

Le Cameroun, de son côté, conjugue ses efforts avec tous les pays voisins du bassin du lac Tchad et les partenaires internationaux de bonne volonté, pour neutraliser la capacité de nuisance de la secte Boko Haram.


Read also : Palais de l’Unité : Aliko Dangote chez le président

Une telle solidarité est d’autant plus nécessaire que nos Etats en développement ont besoin de davantage de ressources financières pour construire des infrastructures routières, ferroviaires, portuaires, énergétiques et industrielles pour leur développement. Ces réalisations favorisent la création de nombreux emplois susceptibles de détourner notre jeunesse de l’aventure vers d’autres continents, et de nous éviter le drame qui fait de la mer Méditerranée un grand cimetière hideux en ce début du 21ème siècle.


Read also : Dangote Group : Dependable Investor

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category