Procès maurice kamto,FESPACO, déscentralisation au cameroun, nord west crisis

Sports

Qualifications aux J.O de volley-ball féminin : les Lionnes n'iront pas à Tokyo

A l'issue du tournoi qui s'est achevé hier à Yaoundé, elles terminent à la deuxième place, derrière les Kenyanes.

Le tournoi qualificatif continental aux Jeux olympiques de volley-ball féminin s'est achevé hier au Palais polyvalent des sports de Yaoundé. Un seul ticket était en jeu pour le rendez-vous de Tokyo. C'est le Kenya qui l'a obtenu en terminant à la première place avec 11 points. Le Cameroun, pays organisateur, arrive en deuxième position avec 10 points. A Yaoundé, les vice-championnes d'Afrique ont une fois de plus eu la possibilité d’avoir leur revanche sur les championnes d'Afrique qui leurs ont ravi la vedette depuis quatre ans. Un seul point et tout a basculé pour Christelle Nana et ses coéquipières. 
En réalité, leur troisième match mardi dernier contre le Kenya était celui qui devait les situer sur leur qualification ou non pour les Jeux olympiques de Tokyo. C'est d'ailleurs au tie-break qu'elles ont perdu la bataille. Une rencontre marquée par de nombreuses fautes techniques des Camerounaises dans tous les compartiments de jeu. Le Kenya a finalement pris le dessus sur le score de 3 sets à 2 (25-16, 23-25, 25-21, 23-25, 15-11).
Depuis le deuxième sacre consécutif des Camerounaises en juillet dernier en Egypte, cela fait trois fois que les Kenyanes s'imposent face à elles. Il y a d'abord eu la finale aux Jeux africains à Rabat en août, puis lors de la Coupe du monde au Japon en septembre. C'est dire que la soif de vengeance kenyane n'est pas sur le point d'être étanchée. 
Les trois autres matches des Camerounaises se sont soldés sur le score identique de 3 sets à 0. D'abord le Botswana : 25-17, 25-4, 27-25. Puis le Nigeria : 25-12, 25-10, 25-8. Et enfin l'Egypt : 25-19, 25-22, 25-17. 
Ce tournoi a été marqué par l'absence, dans l'effectif des Lionnes de volley-ball, de Laetitia Moma, la meilleure joueuse du continent. Son indisponibilité est liée à des soucis de santé. Même si certaines indiscrétions soutiennent que la pointue n'est pas toujours d'accord avec les choix du management de la Fédération camerounaise de volley-ball (Fcvb). La meilleure libéro, Raïssa Nasser n'a pas également fait le déplacement de Yaoundé, pour des raisons professionnelles. Toutefois, l'entraîneur national, Jean-René Akono a injecté de nouvelles joueuses dans l’effectif. « C'est un plaisir de savoir que ces jeunes sont intégrés dans l'équipe. Elles n'hésitent pas. Elles travaillent dur à l'entraînement », reconnaît la capitaine, Christelle Nana. L'heure est bel et bien à la préparation de la relève avec toutes les conséquences auxquelles il vaudrait mieux s'attendre. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps