Port de Douala : l’activité comme elle va

Ambiance au terminal à conteneurs où la continuité du service est assurée depuis une douzaine de jours.

Le port de Douala a été le point final d’une marche de soutien au chef de l’Etat ce vendredi 10 janvier 2020. Le Syndicat national des transitaires, transporteurs, acconiers et consignataires du Cameroun (Syntrac), initiateur de l’opération qui a mobilisé des dizaines de personnes, disait merci pour la réorganisation du port, intervenue l’année dernière suite à un décret présidentiel. Selon Albert Etoundi, Sg du Syntrac, il y a lieu d’être enthousiaste et optimiste pour l’avenir, s’agissant de la place portuaire de Douala. Un état d’esprit fondé sur le visage que montre le port au quotidien, ainsi que sur les chantiers et réformes en cours.
Après la marche, les uns et les autres ont repris le travail, et le décor habituel s’est replanté. Au lieu dit « Carrefour Messapresse », c’est à un véritable ballet de gros porteurs chargés de conteneurs que le visiteur assiste. Longeant la ligne de chemin de fer présente ici, de nombreux grumiers, en file indienne, prennent la direction du parc à bois. D’autres camions, eux, se rendent plutôt au terminal à conteneurs. A l’entrée, ils passent sur un pont-bascule avant de se déployer sur le site, dont l’accès est réglementé. Le décor est essentiellement meublé par des amoncèlements de conteneurs et en arrière-plan, un des portiques du Pad est en pleine manœuvre – charger et décharger les bateaux à quai. « Du 2 au 9 janvier 2020, nous avons traité 1852 conteneurs à l’import et 449 à l’export », explique un responsable de la Régie du Terminal à Conteneurs. « Nous ne pouvons pas encore établir de comparaisons avec l’ancien concessionnaire : c’est juste une semaine de travail », ajoute notre source. Activité similaire au terminal fruitier voisin.
Si, de manière générale, l’activité portuaire semble se dérouler sans heurt à Douala, elle devrait aller en s’améliorant.  Ceci grâce notamment aux travaux d’aménagement des routes et des voiries, visant à améliorer la fluidité du trafic, et aux travaux d’éclairage en cours. La sécurisation de l’espace portuaire, la poursuite de l’enlèvement des épaves figurent aussi au nombre des priorités.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category