Agropole maïs du Noun: 3,5 milliards de F pour le démarrage

 

Le projet lancé samedi dernier permettra de porter la production actuelle de 2 800 tonnes à 10 900 tonnes par an.

 

Les quantités de maïs produites de part et d’autre des rives gauche et droite du Noun vont connaître un bond significatif au cours des prochaines années. Avec le lancement le 26 novembre dernier à Foumban, de l’agropole de production, de transformation et de commercialisation du maïs du Noun/Hollygreen, la production du maïs va passer de 2 800 tonnes à 10 900 tonnes par an dans le département. Les porteurs de ce projet sont respectivement les groupes Maïs du Noun et l’entreprise Hollygreen. Cette structure va plus loin en produisant la provenderie pour l’alimentation animale et la farine pour l’alimentation humaine. « La plus-value vient avec la transformation du maïs en huile végétale », indique Aubert Claude Simo Sop, Dg d’Hollygreen.

L’agropole va ensuite permettre de créer 140 emplois permanents et plus de 850 emplois saisonniers. Le coût total du projet est de 3,5 milliards (3 523 891 200 Fcfa) avec un apport des bénéficiaires de 61%, soit 2 156 501 800 Fcfa, et un appui de l’Etat à hauteur de 1,3 milliard (1 367 389 400 Fcfa). Cet appui porte sur l’acquisition de 25 tracteurs équipés, la mise en place d’une unité moderne d’extraction d’huile de maïs, la construction d’une provenderie. Parallèlement, des infrastructures socio-communautaires seront réalisées, notamment l’ouverture de voies d’accès à certaines exploitations sur 22km, la construction de 16 points d’eau potable...

Le représentant du ministre délégué auprès du Minepat Adrian Ngo’o Bitomo, par ailleurs coordonnateur national du programme Agropoles, a relevé la valeur ajoutée de l’agropole maïs du Noun, dans l’amélioration de la production de cette spéculation, le relèvement du niveau de vie des promoteurs et l’amélioration des conditions de vie des populations du Noun. « Les initiatives de ce genre sont de nature à transformer nos campagnes en lieux attrayants pour la jeunesse en quête d’emplois dans les centres urbains », argue-t-il. Tout en reconnaissant le caractère inclusif de ce regroupement qui intègre la quasi-totalité du département (Foumbot, Foumban, Massangam, Kouoptamo, Malantouen), il a encouragé les promoteurs à la dynamique de groupe, pour des résultats probants.


Lire aussi : PM Gives Stimulus

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie