Yaoundé VI : l’Hôtel de ville inauguré

Le ministre de la Décentralisation et du Développement local, Georges Elanga Obam a présidé la cérémonie jeudi dernier à Biyem-Assi.

A l’esplanade de la mairie de Yaoundé VI à Biyem- Assi, lieudit « Acacias » jeudi dernier, il y avait foule. Si bien que le dispositif d’accueil des invités et des populations s’est avéré insuffisant. Présidée par le ministre de la Décentralisation et du Développement local (Minddevel), Georges Elanga Obam, la cérémonie d’inauguration des nouveaux bâtiments de cette mairie était riche en sons et couleurs. Le ministre du Travail et de la Sécurité sociale, Grégoire Owona, le ministre chargé de mission à la présidence de la République, Philippe Mbarga Mboa, ainsi que le directeur général du Fonds spécial d’équipement et d’intervention intercommunale (Feicom), Philippe Camille Akoa y ont pris part.

Trois prises de paroles ont ponctué cet événement. La première a été celle du maire de la Commune d’arrondissement de Yaoundé VI, Jacques Yoki Onana. Dans son propos, il a évoqué l’histoire de l’accouchement plutôt difficile de cette infrastructure, laquelle a réjoui le Minddevel. En effet, Georges Elanga Obam a davantage apprécié la qualité de l’ouvrage qui est le fruit des efforts des populations de Yaoundé VI. En tant que tel, «il est le reflet de leurs ambitions et est à la hauteur de leur dynamisme », a-t-il souligné. Aussi, leur a-t-il demandé d’en faire bon usage et d’en assurer la maintenance régulière. Mieux, le ministre a prescrit aux habitants de cette localité de protéger leur joyau afin qu’il « échappe aux actes de vandalisme ».

Par ailleurs et de façon générale, le Minddevel a instruit de « transformer nos mairies en instrument de lutte contre la pauvreté. D’en faire des espaces d’opportunités économiques, des leviers majeurs de promotion de développement et des creusets où se pratique la démocratie ». Dans la foulée du ministre et avant celui-ci, le directeur général du Feicom a suggéré au maire de faire en sorte que l’odyssée qui articule l’histoire de cet édifice soit transformée en épopée. Bâti sur sur une superficie de 9 738 m2, ce bâtiment est de type R+3. Il comprend, entre autres, une quarantaine de bureaux, une salle des actes, une salle de fêtes, deux blocs de toilettes et une bibliothèque. Les travaux ont été engagés en juillet 2012. Il a coûté 843 millions de F, dont 290 millions seront remboursés par la Commune de Yaoundé VI sur une période de dix ans, selon l’annonce faite par le directeur général du Feicom.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category