Société

Coronavirus : le Cameroun prêt pour la riposte

Plusieurs mesures sont déjà mises en place par le ministère de la Santé publique, afin de barrer la voie à cette épidémie qui gagne du terrain à travers la planète.

Depuis le 22 janvier dernier, un plan de riposte contre le coronavirus a été envisagé par le ministre de la Santé publique. Manaouda Malachie, a tenu le 24 janvier dernier, une réunion avec les acteurs qui interviennent directement dans la lutte contre cette épidémie. Au terme des assises, plusieurs axes d’intervention ont été relevés : la coordination, la surveillance, le laboratoire, la prise en charge des cas et la communication. Comme acquis, le Cameroun dispose d’un plan de préparation et de riposte à cette grippe. De même, un plan de réponse aux urgences à l’aéroport international de Douala et un guide de réponse sanitaire à l’aéroport international de Yaoundé Nsimalen existent mais, ces plans validés ne sont pas encore mis en œuvre. Déjà, une surveillance sentinelle est en veille, des cameras thermiques, des thermo flash et des outils de surveillance sont disponibles dans les aé- roports internationaux, mais ne fonctionnent pas encore. Par ailleurs, le ministre indique que le Centre Pasteur du Cameroun a les capacités de faire le diagnostic de coronavirus. « Des réactifs ont été commandés et seront disponibles dans les deux semaines qui suivent », souligne le ministre Malachie Manaouda, joint hier par CT. Toutefois, le Minsanté entend finaliser les plans d’actions engagés dans de brefs délais. « Nous allons renforcer la surveillance au niveau des postes de santé des frontières aéroportuaires (Nsimalen, Douala, Garoua) et portuaires (Douala et Kribi). Nous allons adapter des outils de collecte des données (fiches de notification, fiche de déclaration de malade pour les voyageurs, définition des cas), former les équipes d’intervention et d’investigation rapides », précise le Minsanté. Notons que cette épidémie qui s’est déclenchée depuis le 31 décembre 2019 est, causée par un nouveau type de coronavirus sévit en Chine. Les coronavirus sont une grande famille de virus respiratoires qui peuvent provoquer des maladies allant du rhume banal au syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS). En date du 25 janvier 2020, un total de 1324 cas et 41 décès a été notifié. Selon le Minsanté, on note une propagation internationale dans plusieurs pays d’Asie, aux Etats-Unis, en Australie et en France. 14 pays sont touchés à ce jour. En plus de la riposte évoquée, le ministre indique qu’il n’existe actuellement aucun vaccin disponible pour se protéger contre l’infection par le coronavirus humain. Néanmoins des mesures pratiques pour réduire la transmission doivent être prises. « Il faut se laver les mains régulièrement à l’eau et au savon, éviter de se toucher les yeux, le nez, la bouche avec les mains non lavées, éviter tout contact étroit avec des personnes malades, se couvrir le nez et la bouche pour éternuer, bien cuire la viande », conseille le ministre dans un tweet publié le 25 janvier dernier. Il est également recommandé aux personnes gravement malades de s’hydrater, de rester à la maison et de se reposer. Dans le cas où le malade est préoccupé par les symptômes, (fiè- vre maux de tête, fatigue, frissons, sueurs, courbatures, gêne respiratoire), il devra consulter un médecin.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps