Hygiène et salubrité : La campagne reprend

Sensibilisation et fermeté de ton ont marqué la troisième descente du gouverneur du Littoral à Douala 5e et 1er hier, 13 février.

Les commerçants du lieu-dit « Marché chinois » (Douala 1er), un des poumons économiques de Douala, ont visiblement été surpris hier, 13 février, par la descente du gouverneur du Littoral. Boutiques et étals ouverts, l’activité commerciale bat son plein au mépris de l’arrêté préfectoral instaurant jeudi comme journée consacrée à l’hygiène et salubrité dans la ville de Douala. Avec un ton ferme, le gouverneur Samuel Dieudonné Ivaha Diboua a immédiatement ordonné la fermeture des boutiques. Dans un vacarme assourdissant, les battants et autres portes en fer ont été barricadées parfois avec des clients à l’intérieur. Au passage, l’arrêté préfectoral instituant la journée d’hygiène et salubrité a été distribué aux commerçants. Cette descente a marqué la relance de cette campagne d’hygiène après la trêve intervenue en raison de la campagne électorale. 
Au marché de Bonamoussadi, le gouverneur a personnellement procédé au ramassage d’ordures ménagères jonchant la chaussée et les caniveaux, bravant les odeurs nauséabondes qui empestent en ces lieux. Ici, le marché a été nettoyé par les commerçants qui semblent avoir adhéré à la campagne d’hygiène. Les vendeuses de vivres situées derrière la clôture du stade d’entraînement de Bonamoussadi devront déguerpir ce jour pour libérer la route. Celles installées au pied des murs de la cité Sic devront faire de même.
Des engins de la communauté urbaine s’y rendent ce 14 février pour déblayer la route derrière le stade d'entrainement. Sur place, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua s’est assuré de l’état de salubrité des alentours du stade d’entraînement de Bonamoussadi. Le gouverneur, qu’accompagnait le préfet du Wouri, Benjamin Mboutou, le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala, Dr Fritz Ntonè Ntonè, a saisi l’occasion pour visiter la route faisant office d’entrée principale de ce stade.
Au rond-point Deido, pelles à la main, le gouverneur et sa suite ont curé le caniveau situé en face de la station Total, aux côtés des agents de la commune urbaine d’arrondissement de Douala 1er. Une action qui va contribuer à mieux canaliser les eaux de pluie qui inondent cet endroit à chaque averse. Le marché Sandaga a été un autre des centres d’intérêt de cette descente. Là-bas, il s’est essentiellement agi de sensibiliser les commerçants. Depuis le lancement de cette campagne d’hygiène, il faut le relever, Douala présente un meilleur visage.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category