Fruits et légumes : comprendre les chiffres sur les étiquettes

Dans les supermarchés, pommes, poires, bananes, courgettes, poivrons et concombres portent de plus en plus des numéros donnant des informations sur leur mode de culture et origine.

Dans le rayon fruits et légumes des supermarchés et autres magasins, beaucoup ont sûrement remarqué que de plus en plus, de petites étiquettes sont collées sur les pommes, bananes, poires, kiwu, mandarines, prune, citron et autres abricots. S’agissant de légumes, on les trouve sur les courgettes, les poivrons, tomates et autres concombres. 
Selon Raoul Nzuassa Nzegue, directeur dans une grande surface de la place, ces vignettes portant des numéros sont loin d’être anodines. Il s’agit du numéro d’identification de chaque fruit et même de légumes. Elles donnent des informations importantes sur ces produits, notamment sur leur provenance et leur mode de culture. Il explique que si l’étiquette porte par exemple un code à quatre ou cinq chiffres et commence par 3 ou 4, cela signifie que le fruit a été produit avec des engrais artificiels dans une culture intensive. Si l’étiquette porte un numéro à 5 chiffres et commence par 9, c’est un fruit qui a été produit sans pesticides ni engrais et cultivé donc de façon traditionnelle, conventionnelle. « Il s’agit en fait d’un produit biologique. C’est le meilleur produit », rassure Raoul. 
Par contre, si le numéro d’un de ces produits contient 5 chiffres et commence par un 8, alors il s’agit d’un produit qui a été modifié génétiquement (OGM), donc à éviter. A titre d’exemple, une banane conventionnelle a comme étiquette le numéro 4011, une banane biologique 94011 est une banane OGM aurait 84011. Selon un autre responsable de supermarché ces étiquettes sont de plus en plus exigées aux fournisseurs. « Cette pression vient surtout des consommateurs qui ne veulent plus manger n’importe quoi. Ils veulent voir davantage le bio sur les rayons », indique-t-il. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category