Elections des maires : du sang neuf

Les premiers exécutifs élus au cours des sessions de plein droit de leurs municipalités hier dans certaines localités du pays, avec un fort taux de renouvellement.

C’est parti depuis hier avec l’élection des maires et de leurs adjoints à la suite des élections municipales du 9 février 2020. En effet, celles des communes qui ont vu leurs résultats proclamés avant le mardi 11 février dernier, ont tenu hier leurs sessions de plein droit, conformément aux dispositions de l’article 199, alinéa 1 de la loi portant Code général des collectivités territoriales décentralisées qui indiquent que « la première session du Conseil municipal est convoquée par le représentant de l’Etat, le deuxième mardi  suivant la date de proclamation des résultats de l’élection des conseillers municipaux. Cette session est consacrée à l’élection du maire et de ses adjoints ». S’agissant des premiers résultats déjà enregistrés, on note un fort taux de renouvellement à la tête des communes qui ont commencé à se livrer à cet exercice. Au rang de celles-ci, on note la présence de dames, notamment dans les communes de Pouma où Ngo Mboua Dorothée, épouse Nyodog, du Rdpc, va remplacer son camarade de parti, et ancien vice-président du bureau exécutif national des Communes et villes unies du Cameroun (Cvuc), François Soman. Dans le Nyong-et-Kellé voisin, Véronique Eliane Bikay, épouse Kome va désormais présider aux destinées de la commune de Dibang pour le compte du Rdpc. Dans le même département, Paul Henri Ngue Ngue a été reconduit à la tête de la commune de Biyouha. 
Du côté de Njombe-Penja dans le Moungo, Paul Eric Kingue, président du Mouvement patriotique pour un Cameroun nouveau (Mpcn) fait un come-back à la tête de commune qu’il avait déjà dirigée de juillet 2007 à février 2008.
Un qui devra s’exercer à l’exercice du management municipal, c’est notre confrère Alex Mimbang, élu à la tête de la commune de Nguelemendouka, département du Haut-Nyong, dans la région de l’Est. Dans la région du Nord-Ouest, le département de la Mezam voit arriver de nouveaux hommes à la tête des communes de Bamenda 1 et II. Elles seront respectivement dirigées par Felix Mbigha et Peter Chenwi, tous deux pour le compte du Rdpc. Le second ayant la particularité d’être le premier de cette formation politique à prendre les rênes de cette commune depuis 24 ans. A Bamenda III, Fonguh Cletus Tanwe a vu son bail renouveler. Alors qu’à Bafut, dans le même département, un autre élu Rdpc arrive aux commandes. Il s’agit de Ngwa Kongo Lawrence
Dans le Sud-Ouest, il n’est pas inutile de rappeler que la ville de Buea a focalisé l’attention après la disparition il y a quelques de Patrick Ekema Esunge. Il est remplacé à la tête de cette municipalité par David Mafany Namange, issu lui aussi des rangs du Rdpc. A l’Ouest, un qui fait également un come-back, c’est Cyrille Ngnang pour le compte du SDF à Bafoussam 1er alors que Levi Kengni Kout est désormais aux commandes de Bafoussam II tandis que Daniel Ndefonkou est reconduit à Bafoussam 3. Jonas Kouamouo succède à Célestine Ketcha Courtès à la tête de la mairie de Bangangté.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category