Football camerounais : et voici le livre d’or !

La présentation de l’ouvrage de référence édité par la SOPECAM et préfacé par le président de la République Paul Biya, a donné lieu, vendredi dernier à Yaoundé, à une cérémonie grandiose.

Le football et les Camerounais. Une longue et belle histoire d’amour qui ferait pâlir d’envie Roméo et Juliette. Une véritable passion nationale que la Société de Presse et d’Editions du Cameroun (SOPECAM) a retranscrite en mots et en images à travers « Livre d’or du football camerounais ». Un ouvrage bilingue de 263 pages, fruit d’un long travail collectif de recherche, officiellement présenté vendredi dernier au cours d’une cérémonie riche en sons et couleurs à l’hôtel Hilton. La SOPECAM a en effet mis les petits plats dans les grands pour rendre un hommage mérité aux acteurs qui ont fait l’histoire du football camerounais. Il faut dire que cet ouvrage, qui retrace près de 60 ans de pratique de la discipline, a la particularité d’avoir été préfacé par le président de la République, Paul Biya, premier supporter déclaré des équipes et clubs nationaux. 
La présence de nombreuses hautes personnalités dans la salle n’était donc pas une surprise lors de cette cérémonie présidée par le ministre de la Communication, René Emmanuel Sadi désigné à cet effet par le chef de l’Etat. Autour de lui, la présence fort remarquée du ministre, directeur du Cabinet civil de la présidence de la République, Samuel Mvondo Ayolo ; de l’ancien président de la Confédération africaine de football et auteur de la postface du Livre d’or, Issa Hayatou,. Il y avait aussi d’autres membres du gouvernement, d’anciens ministres, des directeurs généraux de sociétés et de nombreux invités de marque. Mais, ceux qui ont captivé l’attention, ce sont eux, ces Lions et Lionnes de plusieurs générations : Paul Nlend, Owona Pascal Baylon, Jacques Nguéa, Dagobert Moungan, Joseph Antoine Bell, Roger Milla, Jean II Makoun, Salomon Olembe, Rigobert Song, Jules Denis Onana, Edjangue Siliki, Michelle Akaba, Jean Claude Pagal, etc. Cela faisait bien longtemps qu’on ne les avait pas  autant réunis au même endroit. L’occasion était alors idoine pour le Mincom de saluer leur présence massive. « Ce qui montre à quel point nous sommes tous passionnés pour le football », a déclaré René Emmanuel Sadi qui lancera, pour ceux qui l’ignoraient, qu’il aurait, lui aussi, « pu être un Lion indomptable ».
S’adressant à l’assistance au nom de ses anciens coéquipiers, Emmanuel Mve, ancien capitaine, n’a pas manqué de relever que ces Lions « n’ont pas souvent été associés à ce genre d’évènement. Nous sommes donc heureux de participer à ce travail de mémoire que les générations futures liront ». Un témoignage appuyé par Stephen Tataw pour qui ce Livre d’or est un « don inestimable pour tous les Camerounais qui aiment le football ».
Dans cet ouvrage de référence, les rédacteurs se sont baladés à travers une histoire riche, marquée par des succès retentissants comme les cinq coupes d’Afrique des nations remportées, les participations remarquables aux coupes du monde, le succès des clubs camerounais sur la scène continentale africaine, l’essor du football féminin ou encore la formation qui reste le cheval de bataille du chef de l’Etat, à travers notamment l’Académie nationale de football. « Une véritable ode à la nation camerounaise qui a beaucoup donné au football africain et mondial », a précisé le Mincom. Un compte à rebours qui ne dit pas son nom alors que le Cameroun accueille incessamment deux évènements sportifs d’envergure : le championnat d’Afrique des nations en avril prochain et la CAN en janvier prochain. Oui, avec le Livre d’or du football camerounais, également disponible dans sa version de luxe, on a largement de quoi patienter d’ici là. 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category