Procès maurice kamto,FESPACO, déscentralisation au cameroun, nord west crisis

International

Soudan du Sud : Riek Machar investi

L’ex-chef rebelle a pris ses fonctions samedi de vice-président à Juba au cours d’une cérémonie officielle.

Les colombes de la paix et de la réconciliation volent à nouveau dans le ciel sud-soudanais depuis samedi dernier avec l’investiture de Riek Machar au poste de vice-président. La main droite posée sur la Bible et le regard rivé sur son serment, l’ancien chef rebelle s’est engagé solennellement à servir son pays. « Je jure d’être fidèle (…) à la République du Soudan du Sud », a-t-il déclaré. Nommé officiellement vice-président vendredi soir par un décret présidentiel, conformément à l’accord de paix de septembre 2018, il a réaffirmé que lui et son mouvement allaient « travailler avec tous les partenaires et en particulier avec le président Kiir afin de mettre en place cet accord de paix dans les faits et dans les esprits ». 
Présent à cette cérémonie d’investiture, le président sud-soudanais s’est, dans une longue allocution, félicité de la fin de six années d’un conflit particulièrement meurtrier qui a vu périr 380 000 personnes, selon des chiffres officiels. Salva Kiir a pris le même engagement d’œuvrer en faveur d’un retour définitif de la paix dans le pays. « Ces développements signifient la fin officielle de la guerre et nous pouvons maintenant proclamer une nouvelle ère. La paix est arrivée et elle va rester », a-t-il indiqué. Le chef de l’Etat qui, la veille, a dissous le gouvernement, a également invité les Sud-Soudanais à se pardonner mutuellement. 
Parmi les personnalités présentes à cette cérémonie, le général Abdel Fattah al-Burhan, président par intérim du Soudan, le grand voisin du nord, et David Shearer, chef de la mission de l'Organisation des Nations unies (ONU) au Soudan, qui ont salué la paix retrouvée entre les deux dirigeants. C'est la troisième fois que Riek Machar devient le numéro deux de son rival, Salva Kiir. Il a occupé ce poste en 2011 et en 2015 avant d’être limogé quelques mois plus tard. Parmi les trois autres personnalités également nommées au poste de vice-président figure Rebecca Nyandeng Garang de Mabior, veuve du leader indépendantiste John Garang.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps