Réformes au Cameroun : la BAD en mission d’information

Une mission d’informations de l’institution bancaire a fait le point lundi dernier avec le ministre des Finances, Louis Paul Motaze.

Le ministre des Finances, Louis Paul Motaze a reçu lundi en audience, une forte délégation du conseil d’administration de la Banque africaine de Développement (BAD).  Freddy Matungulu, administrateur de l’institution pour le Cameroun, le Burundi, la République centrafricaine, la République démocratique du Congo et le Tchad, qui conduit cette mission, a déclaré à la presse qu’avec le Minfi, il avait d’abord été question de passer en revue l’état des relations entre le Cameroun et la BAD. Et selon lui, elles sont excellentes. Le ministre et ses hôtes ont également examiné et discuté des efforts que le gouvernement fournit dans la conduite du grand programme de réformes financières et économiques soutenues par le Fonds monétaire international au titre de la facilité élargie de crédit. 
Le chef de mission s’est félicité du fait que les autorités ont réussi à faire passer au conseil d’administration du FMI, la 5e revue de ce programme. Une dernière revue reste à mener et d’ici mi 2020, ce programme sera terminé. Les deux parties ont souligné l’importance de ce programme qui permet au Cameroun de maintenir un cadre macro-économique favorable aux investissements et à la croissance. Autre point important débattu au cours de cette audience, les réformes qui seront mises en place par le gouvernement après la fin de ce programme pour continuer la consolidation de l’environnement économique. 
Selon les principes de la BAD, il est de bon ton que les administrateurs se rendent eux-mêmes sur le terrain, pour se faire une meilleure idée de la situation du pays,  au-delà des notes qui leur sont préparées par les équipes techniques de la BAD ainsi que la direction générale. A cet effet, la mission aura des entretiens sur le développement du pays avec d’autres entités, notamment les partenaires au développement, les membres de la société civile et les acteurs du secteur privé. La délégation compte également se rendre sur les sites de certains projets financés de la banque notamment dans les domaines du transport et de la distribution de l’énergie électrique. 
A date, le portefeuille de la BAD au Cameroun compte 35 projets dont 23 dans le secteur public, sept dans le privé et le même nombre pour ce qui est des opérations régionales. Le montant global de l’envelop

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category