Salmana Amadou Ali : le jeune loup à l’affût

Le député FSNC part de Maroua avec toute l’ambition et l’enthousiasme de ses 35 ans.

Parler de Salmana Amadou Ali dans la ville de Maroua, l’on est fort tenté de dire que le jeune homme est la révélation du double scrutin de 2020. Il y a encore quelques mois, peu de personnes pouvaient miser un copeck sur le candidat aux législatives du Front pour le Salut National du Cameroun (FSNC), du ministre Issa Tchiroma Bakary. En bon stratège, il se dévoile au grand public et tisse progressivement sa toile. En seulement quelques mois, il a réussi à se hisser au plus haut niveau de la vie politique non seulement de la région du Cameroun tout entier. 
Né le 3 mars 1985 à Maroua dans le département du Diamaré, Salmana Amadou Ali est devenu un vrai phénomène, objet de toutes les convoitises et attractions. Sa personne anime les débats dans les débits de boisson, les chaumières, les bureaux voire la rue où, il puise la majorité de ses adeptes.
Dans les deals politiques, le jeune de 35 ans est devenu incontournable, certain disent qu’« il est le faiseur de rois , car les négociations avec les autres partis politiques se passe presque exclusivement avec lui ». Dans sa stratégie de réussite, il brandit le mauvais bilan et l'échec des élus sortant pour bâtir sa campagne. Pour faire passer son message, Salmana Amadou Ali cible les couches défavorisées : les jeunes pour la plupart frustrés et désespérés par leurs situations, les moto-taximen, les tailleurs, les élèves et étudiants, et même les femmes regroupées en associations. Mettant à contribution sa chaîne de télévision Maroua TV, très suivie par ces couches sociales dans la ville de Maroua et ses environs, il fait diffuser en boucle ses faits et gestes en leur faveur. Au point de paraître à leurs yeux pour un messie. Dans ce sillage, Salmana a construit des forages à tout-va, il a même connecté au réseau électrique certaines localités de Maroua.  
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category