Sopecam : on passe à table

Les dames de l’entreprise ont présenté leur savoir-faire à travers des mets traditionnels issus des quatre aires culturelles du Cameroun au cours d’une journée gastronomique hier à Yaoundé.

Des fumets alléchants et des mets appétissants pour le plaisir des papilles gustatives. La variété de la gastronomie camerounaise s’est étalée hier sur les tables conviviales des valeureuses dames de la Société de Presse et d’Editions du Cameroun (Sopecam). Cette année, elles n’ont pas dérogé à la règle. A l’occasion de la traditionnelle Journée gastronomique marquant les festivités de la Jif, elles ont troqué leurs casquettes professionnelles contre celles de cordons bleus. Soutenues par leurs collègues masculins, elles n’ont pas résisté à la tentation de concocter plusieurs variétés de mets traditionnels issus de quatre aires culturelles du Cameroun. Dans une ambiance chaleureuse et festive, à l’esplanade de l’entreprise, les reines des fourneaux ont mis les petits plats dans les grands. Elles étaient soumises à l’appréciation de Madame le Directeur général, Marie-Claire Nnana, qu’accompagnaient le directeur général adjoint, Shey Peter Mabu, ses plus proches collaborateurs et le reste du personnel.
Tour d’horizon. Au menu de cette foire gastronomique, fort courue, de la bouillie de riz accompagnée de beignets, eux aussi faits de riz, venue de l’aire soudano-sahélienne. Halte dans l’aire Fang-Beti avec l’Okok façon Eton et le couscous de maïs au bitosso venant de Bafia. Comment oublier le Ndole à la viande, ou au poisson fum&eac...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category