Politique

Ville de Maroua : Sali Babani élu maire

La fumée blanche annonçant le nom du tout premier maire de la ville de Maroua s’est élevée jeudi dernier vers 21h après un processus électoral qui a duré trois jours.

Le suspense a pris fin jeudi dernier à Maroua autour de 21h. Sur le tableau de la salle du cercle municipal de ladite ville s’affichent les chiffres 7 bulletins nuls, 48 pour le FSNC et 50 pour le Rdpc. C’est le score qui marque la fin de trois jours de tractation dans le processus électoral du tout premier maire de la ville de Maroua. Lancé depuis le mardi le 3 mars, sous convocation du préfet du Diamaré, Jean-Marc Ekoa Mbarga, le conclave des conseillers municipaux qui a élu le maire de la ville de Maroua s’est déroulé à huis clos, en présence du ministre Alamine Ousmane Mey, mandataire du Comité central du Rdpc. Cette session de plein droit était présidée par Issa Balarabé, le doyen d’âge des conseillers municipaux. 
Au bout du compte, après deux votes, soit le mardi annulé et repris le jeudi, c’est Sali Babani, le candidat du Rdpc qui remporte les élections face à Hamadou Amadou, alias Moctar du FSNC. S’agissant du tout nouvel élu que plusieurs personnes n’ont pas vu venir dans la ville de Maroua, il faut préciser qu’il est né à Maroua notamment à Djarengol vers 1972. Il fait ses études secondaires au Lycée classique de Maroua. Il poursuit avec le supérieur à l'Université de Ngaoundéré. Il commence son parcours professionnel comme professeur des lycées d’enseignement général d’Histoire en service dans des établissements secondaires avant d’être muté au ministère de la Recherche scientifique et de l’Innovation. Ensuite, il devient assistant à l'Université de Ngaoundéré. À la création de l'Université de Maroua en 2008, il est muté comme attaché dans cette nouvelle institution. En 2016, il part de Maroua pour Yaoundé pour servir au ministère de la Communication. Il y était encore en poste au moment de son élection jeudi dernier comme maire de la ville de Maroua. Il est titulaire d’un doctorat obtenu entre 2017-2018 à l'Université de Ngaoundéré sur l'histoire de la culture. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps