Politique

Communautés urbaines : les maires à l’ouvrage

A peine en fonction, ils ont déjà pris la mesure de la tâche qui est la leur et s’attèlent désormais à répondre aux préoccupations de leurs concitoyens.

Ils savent certainement qu’ils n’auront pas d’état de grâce et qu’ils seront jugés à leurs résultats. On peut donc comprendre qu’à peine élus, et une fois passée l’étape des passations de service technique qui leur permet de travailler, en attendant les installations officielles, les maires de villes, à la tête des 14 Communautés urbaines se sont mis à l’œuvre. Entre état des lieux sur les structures dont ils ont désormais la charge, visites de chantiers, traitement de dossiers urgents sur le fonctionnement de l’administration municipale, rencontres avec les personnels sous leurs responsabilités, les premiers magistrats des villes n’ont vraiment pas chômé depuis. Si certains, selon la prescription du ministre de la Décentralisation et du Développement local (MINDDEVEL) ont pu tenir le 10 mars dernier la première session du Conseil de communauté consacrée à la mise sur des commissions des organes délibérants, d’autres, à l’instar de celui de la capitale camerounaise ont déjà pris contact avec la réalité du terrain : Yaoundé est avec certaines autres villes du pays, au rang de celles qui vont abriter dans les jours à venir, le Championnat d’Afrique des nations de football. Pour cela, cette ville, comme les autres doit présenter un visage avenant.
Certains, comme le maire de la ville d’Ebolowa font face aux difficultés liées au manque de structure d’accueil pour les services. Il en faut pourtant plus pour les faire reculer. Ici, également, l’on sait que c’est au bout des cinq années de mandat que l’on sera jugé. Cela est désormais la dure réalité de ces entités qui, à la faveur de la loi portant Code général des collectivités territoriales décentralisées, promulgué le 24 décembre 2019, sont devenues des communes comme toutes les autres. Dans le focus suivant, CT a choisi de suivre les premiers pas de ceux que l’opinion n’hésitent pas à appeler « super maires », mais qui au regard de la nouvelle législation en vigueur, sont devenus des élus locaux au même titre que tous les autres.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps