Politique

Maroua 1er : l’élection du maire annulée

C’est la décision rendue par le Tribunal administratif de l’Extrême-Nord qui a également ordonné la reprise des municipales à Bourha.

20 recours ont été déposés auprès du Tribunal administratif de l’Extrême-Nord, au sujet des élections municipales du 09 février 2020. Et après le verdict rendu hier, Maroua 1er devra reprendre l’élection de l’exécutif communal et Bourha celle de tous les conseillers municipaux. La sentence est tombée hier à Maroua, peu avant 17 h après deux jours d’audience présidée par Boubakary, le président du Tribunal administratif de l’Extrême-Nord
Le cas de Maroua 1er a opposé le conseiller municipal, Issa Balarabé Youssouf, à Elecam avec pour motif : annulation de l’élection du maire de la commune de Maroua 1er ». 
La partie plaignante a présenté 05 griefs comme preuves pour justifier la demande d’annulation des élections à savoir : « le non-respect de la circulaire du Rdpc qui désignait Issa Balarabé Youssouf comme candidat du parti, la corruption des conseillers municipaux des partis de l’opposition dans la nuit par le candidat élu Hamadou Hamidou, l’ingérence du représentant de l’Etat, donc le préfet du Diamaré », entre autres. La partie adverse s’est défendue en rejetant toutes les accusations en les jugeant non fondées et sans preuves. Au final, le Tribunal administratif a donné raison à la partie plaignante en prononçant l’annulation de l’exécutif municipal de Maroua 1er.
Quant au cas de Bourha dans le Mayo-Tsanaga, la différence du nombre des procès-verbaux, évoquée par le plaignant Sidi Oumarou, tête de liste UNDP a eu raison du RDPC qui avait été proclamé vainqueur dans cette commune. Le Tribunal a décidé de l’annulation pure et simple des opérations électorales dans cette commune. Ce, sous réserve de la saisine de la Chambre administrative de la Cour qui va statuer en dernier ressort.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps