Société

Maroua : l’Hôpital régional en pleine mutation

Les grands chantiers de cette structure qui vont s’étaler sur deux ans ont été présentés récemment au cours de la session du comité de gestion.

L’Hôpital régional de Maroua est une formation sanitaire de 3e degré créée vers 1933. A cette époque lointaine, il ne s’agissait que d’un simple dispensaire. Depuis lors, cette structure a connu des mutations au point où elle fait aujourd’hui office d’un hôpital de 3e catégorie et de deuxième niveau de référence. Et en réalité, il sert de centre de référence pour les trois hôpitaux régionaux annexes et les 21 hôpitaux de district disséminés à l’Extrême-Nord. Avec l’arrivée de nouveaux hommes à la tête de cette structure en août 2019, des changements s’y opèrent. Il y a environ trois mois, Midjiyawa Bakari, le gouverneur de cette région y a effectué une visite inopinée pour toucher du doigt ces chantiers qui s’y développent, pour le grand bonheur des patients et autres usagers. 
La tenue le 2 mars 2020, de la session du comité de gestion de cette institution a été l’occasion pour Robert Bakari, le président de cette instance et les autres membres, de réaffirmer cette volonté forte d’améliorer de manière soutenue la qualité et la sécurité des soins. C’était en présence de Roger Taffo, le secrétaire général des services régionaux, représentant du gouverneur. Les exposés présentés ont permis de mesurer l’ampleur des changements qui vont s’opérer dans cet hôpital. « Nous sommes en train de développer au sein de l’Hôpital régional de Maroua, une culture d’humanisation des soins à travers un processus d’amélioration continue de la qualité », a affirmé Dr Gérard Fetse Tama, le directeur de l’Hôpital régional de Maroua. Cette session du comité de gestion a permis de dresser le panorama des projets qui viendront donner un visage nouveau à cet l’hôpital. Un visage construit autour des équipements et infrastructures diverses, des bâtiments qui vont jaillir de terre et d’un personnel en quantité et en qualité. Ceci va se faire avec l’appui des partenaires tels que MSF, le CICR et le Minsanté pour ce qui est du renforcement des capacités. « Nous allons aussi développer le partenariat inter-hospitalier », a précisé le directeur de l’Hôpital régional de Maroua.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps