Douala : un décès faussement attribué au Covid-19

Le malade, qui a rendu l’âme hier, 23 mars, à Laquintinie, était diabétique et souffrait d’insuffisance cardiaque.

« Personne n’est mort de coronavirus à l’hôpital Laquintinie. » Le ton de ce responsable en service au sein de la formation sanitaire est ferme et la voix quelque peu excédée. C’est que, depuis la matinée d’hier et une information ayant le tour des réseaux sociaux, Laquintinie faisait l’objet de multiples sollicitations de la presse. Ladite information laissait entendre qu’un citoyen camerounais admis à l’hôpital avait rendu l’âme ce 23 mars des suites d’une infection au coronavirus.
« Le sujet mort ce lundi était diabétique et souffrait d’insuffisance cardiaque chronique », explique une source proche de la direction de l’hôpital. La source ajoute que si le défunt a bel et bien été en contact avec « des gens venus d’Europe », ce « n’est pas suffisant » pour imputer sa mort au coronavirus. « D’ailleurs, il n’avait pas encore été dépisté, et ne pouvait donc pas être déclaré positif au Covid-19 », précise encore notre source.
Cela dit, le dispositif à l’hôpital Laquintinie reste opérationnel. Deux numéros de téléphone (698 98 22 22/ 698 98 44 44) répondent 24h/24. En outre, l’hôpital recommande aux personnes ressentant des symptômes une démarche bien précise : « Il faut appeler et non venir à l’hôpital. La personne doit rester chez elle afin qu’on vienne l’y chercher, ou alors qu’elle soit confinée à domicile », explique un employé faisant partie du dispositif.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category