Manu Dibango : l’hommage du président de la République

Sur ses plateformes digitales et à travers un télégramme officiel, Paul Biya salue la mémoire d’un artiste à la carrière exceptionnelle.

La disparition hier, de l’artiste Manu Dibango est venue prouver, s’il en était encore besoin, que cet homme n’appartenait plus uniquement à sa seule famille nucléaire, voire à son pays le Cameroun, si l’on en juge par les différents hommages qui lui ont été rendus. Cela est bien manifesté par les différents messages du président de la République. D’abord sur ses plateformes digitales officielles (Facebook et Twitter), Paul Biya exprime sa tristesse à la suite du décès d’Emmanuel N’Djoke Dibango, plus connu sous l’appellation de Manu Dibango. « Mon épouse et moi-même tenons en cette douloureuse circonstance, à adresser nos sincères condoléances à sa famille, ainsi qu’à la communauté Sawa qu’il aimait particulièrement ».
Puis, dans un télégramme officiel adressé à la famille de l’illustre disparu, le président de la République indique prendre la mesure de la peine de ses proches. « J’ai personnellement connu le très talentueux auteur-compositeur et chef d’orchestre, que fut Manu Dibango », rappelle le président Paul Biya. Il rappelle l’exceptionnelle carrière qui a été celle du saxophoniste de renom, et qui s’est notamment caractérisée « par sa longévité, sa densité et sa diversité ». Le chef de l’Etat rappelle à cet effet le fameux titre à succès « Soul Makossa » qui a permis à son auteur de conquérir le monde et de rentrer dans la légende. « Avec sa disparition, le Cameroun et l’Afrique perdent un musicien très apprécié et reconnu, et la Francophonie, l’un de ses meilleurs défenseurs », conclut le président de la République.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category