Buea : violentes inondations dans la ville

De fortes précipitations se sont abattues en fin de soirée ce lundi 23 mars.


Les populations de la ville de Buea se sont réveillés hier matin, 25 mars, avec encore les pieds dans l’eau. Une eau qui leur est tombée dessus pendant plusieurs heures en fin de journée lundi. De mémoire d'habitant, ça faisait longtemps que Dame Nature ne s’était ainsi déchaînée, laissant place à un spectacle ahurissant et de désolation. Ici et là dans la ville, les traces de la furie des eaux sont encore bien visibles et bien des habitants sont encore sous le choc.
Depuis l’entrée des services du gouverneur de la région du Sud-Ouest, en passant par celle du palais de justice, Lower Farms, la délégation régionale de l’Habitat et du Développement urbain, l’hôpital régional de Buea, le GCE Board, les marques sont encore bien visibles. Celles de nombreux ravins, de grosses mares d’eau qui coupent la route presque en deux, mais aussi et surtout de constructions anarchiques sur les voies de passage et de canalisation des eaux, des habitations à flanc de colline au mépris de toute réglementation ou autorisation etc.
Descendu sur le terrain en milieu de journée hier, le gouverneur de la région du Sud-Ouest, Bernard Okalia Bilai, a touché du doigt les dégâts faits par les eaux dans la journée de lundi. Il s'avère, selon les explications du Dr George Mafany Teke, délégué régional de la Recherche scientifique et de l’Innovation, qu’une pluie s'est abattue sur Buea, mais que celle se situant au niveau du Mont Cameroun était encore plus forte. Résultat, les eaux ruisselant du mont ont envahi les canaux qui ont débordé, provoquant les inondations, des dégâts matériels importants mais aucune perte en vie humaine. Rien à voir donc avec les rumeurs ayant circulé ici et là, sur un séisme ou un trouble du mont Cameroun…
Après ce tour du propriétaire, le constat est amer et sans équivoque. « Ce sont les populations de la ville de Buea qui provoquent la Nature. Nous avons tous vu ces constructions anarchiques, les canalisations qu’elles bouchent etc. Ils doivent respecter les mesures édictées par les pouvoirs publics ou être stoppés », dira le gouverneur, avant de prescrire au maire le nettoyage et le curage dès ce jour des caniveaux et drains existants. En attendant la construction de nouveaux. Les populations sont aussi appelées à un comportement plus citoyen, pour éloigner le plus loin possible le spectre des inondations de leur ville.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category