Douala III : le maire au front

Après la session de formation des agents de santé communautaires, Valentin Epouya et ses adjoints sont descendus ce 24 mars au marché Dakar et dans les agences de voyages.


Journée très chargée pour Valentin Epoupa, maire de Douala III et ses adjoints ce mardi, 24 mars. Lutte contre le Coronavirus oblige. Samedi dernier, les maires des six arrondissements du Wouri ont décidé de recruter 500 agents de santé communautaires pour la lutte contre le Covid-19. Valentin Epoupa est passé de la parole aux actes. En collaboration avec le district de santé de Logbaba, 120 agents de santé communautaire ont été recrutés par la mairie de Douala III. Avant leur déploiement sur le terrain, ils ont été formés par les responsables du district de santé de Logbaba sur les règles d’hygiène et salubrité, l’installation des unités et kits de lavage des mains entre autres. Ils ont également été sensibilisés sur les mesures prescrites par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. 
Par la suite, Valentin Epoupa et ses collaborateurs sont allés sensibiliser les commerçants du marché Dakar sur la nécessité de réorganiser les activités commerciales conformément aux mesures arrêtées par le gouvernement. « Nous sommes venus leur demander d’éviter les attroupements dans les marchés. Nous leur demandons de proposer eux-mêmes un mécanisme qui va permettre de réguler le nombre d’acheteurs et de vendeurs dans le marché. Pour ce faire, ils devront proposer eux-mêmes le nombre et le type de boutiques qui pourront ouvrir et comment cela sera mis en œuvre pendant ces deux semaines. Moins il y a les boutiques ouvertes, moins il y a les clients et par conséquent, moins d’attroupements », a expliqué Valentin Epoupa.
Bravant la pluie qui s’est abattue sur la capitale économique, le maire de Douala 3e et sa suite ont parcouru le marché de bout en bout, passant le message de sensibilisation appelant commerçants et clients à plus de responsabilité. Notamment le respect strict des règles d’hygiène et salubrité. A ce titre, ils ont été invités à ne plus exposer les marchandises et autres vivres sur le sol. Dans le même ordre d’idées, le maire a procédé à la libération des trottoirs. Les responsables d’agences de voyages ont eux aussi été sensibilisés sur le respect des prescriptions gouvernementales en matière de lutte contre le Covid-19. Le 23 mars dernier, le maire et son équipe étaient au marché Ndogpassi 3 pour la même cause.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category