Contentieux post électoral à l’Ouest : les élections annulées dans quatre circonscriptions

Les élections doivent être reprises à Bafoussam I, Foumbot, Koutaba et Bandja. Verdict des recours rendu mardi dernier par le tribunal administratif.

Il a fallu deux jours et une nuit (23 et 24 mars 2020) au corps magistral du tribunal administratif de Bafoussam pour viser le contentieux des 16 recours en annulation, déposés à l’issue des élections municipales du 9 février dernier. Le temps d’écouter les différentes parties présenter leurs arguments et mémoires de défense. Après une pause, c’est à 15h35 que l’instant du verdict est annoncé. Le premier qui est rendu, concerne la commune de Foumbot. Le recours en annulation déposé par le sieur Njipepouna Nsangou, mandataire de la liste Rdpc, contre Elecam et l’UDC, sera « jugé recevable, fondé, et par conséquent les élections seront annulées ». 
Le collège des juges, annoncera de cette même manière l’annulation des élections dans les communes de Bafoussam I, Bandja et dans certains bureaux de vote de la commune de Koutaba. Pour Nsangou Salifou et Jules Hilaire Focka Focka, mandataires des listes Rdpc à Koutaba et à Bafoussam I respectivement, « le droit a été dit au vu des preuves irréfutables ». Au-delà du soulagement, les appels sont lancés pour remobiliser les équipes afin de préparer la suite. Idem pour Pierre Kwemo et son équipe de l’UMS, qui ont obtenu l’annulation des élections gagnées par le Rdpc, à Bandja. Une satisfaction pour Germain Fankam qui a déposé ce recours. Ce dernier reste « confiant pour la suite, dans un terrain bien connu et bien travaillé ».  
Certains perdants, à l’instar du SDF à Bafoussam I, annonceront par la voix de leurs conseils, leur volonté de poursuivre l’affaire à la chambre administrative de la cour suprême. C’est le cas de maître Joseph Lavoisier Tsapy, qui pense « qu’il y a incohérence entre les débats et le verdict final ». Le tribunal administratif de Bafoussam a trouvé certains recours « recevables et non fondés », « recevables et non justifiés », ou tout simplement « irrecevables ». C’est ainsi que les recours en annulation ont été rejetés dans les communes de Foumban, Mbouda, Njimom, Bafang, Pete-Bandjoun, Bayangam, Bakou, Banka, Bana, et Kekem. Le président dans un speech de fin, a rappelé qu’ils ont œuvré juste à dire le droit en toute impartialité.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category