Procès maurice kamto,FESPACO, déscentralisation au cameroun, nord west crisis

Politique

Projets de coopération Chine-Cameroun : un plan d’apurement des instances attendu

Des instructions données hier à Yaoundé par le PM, chef du gouvernement, lors du Conseil de cabinet qu’il a présidé, pour améliorer l’exécution de ces projets et appliquer rigoureusement les mesures de lutte contre le coronavirus au Cameroun.

On devrait s’attendre au cours des prochaines années à une amélioration de l’exécution des projets conclus dans le cadre de la coopération entre la Chine et le Cameroun. En effet, pour corriger les insuffisances opérationnelles constatées sur le terrain lors de la réalisation de ces projets, le Premier ministre, chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute, qui présidait hier dans ses services à Yaoundé  le Conseil de cabinet pour le mois de mars 2020, a demandé au ministre en charge de  l'économie, en liaison avec son collègue chargé des finances, de soumettre à brève échéance, un plan d'apurement rapide des instances financières qui entravent la poursuite et le parachèvement des projets en cours. Il lui a également réitéré les directives du chef de l'Etat Paul Biya, prescrivant de privilégier les prêts concessionnels et les partenariats public-privé pour la réalisation des projets d'investissement au Cameroun.
 En ce qui concerne le Plan gouvernemental de riposte contre le coronavirus (Covid-19), le chef du gouvernement a instruit le  ministre de la Santé publique de suivre étroitement son exécution et de rendre régulièrement compte de l'évolution de la situation sur le terrain. Ces informations ressortent du communiqué publié à l’issue des travaux qui ont abordé deux sujets majeurs. D’abord, la revue générale des projets conclus dans le cadre de la coopération sino-camerounaise, présentée par le ministre de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du territoire (Minepat), Alamine Ousmane Mey. Puis, le point actualisé de la mise en œuvre de la stratégie gouvernementale de lutte contre la pandémie du Covid-19 au Cameroun, présenté par le ministre de la Santé publique (Minsanté), le Dr Manaouda Malachie.
 En ouvrant les travaux du Conseil peu après 10 h, Joseph Dion Ngute a déclaré dans son propos introductif que d’après un rapport récemment envoyé par Eximbank-Chine à l’ambassadeur du Cameroun en Chine, il est établi que la plupart des projets conclus avec la République populaire de Chine au cours des dernières années n’ont été ni inaugurés, ni réceptionnés. Cette situation, a expliqué le PM, serait due au fait que dans de nombreux cas, les procédures administratives et techniques n’ont pas encore été complétées par nos administrations compétentes. Au total, a-t-il poursuivi, plus d’une douzaine de projets dans des domaines aussi variés que les infrastructures routières, l’éducation, les télécommunications, les transports, l’eau et l’énergie sont paralysés. D’où l’inscription de ce sujet à l’ordre du jour. L’exposé du Minepat ayant fait ressortir les goulots d’étranglement observés dans l’exécution des projets concernés ainsi que les actions à mettre en œuvre pour y remédier. Ceci, avant les directives données par le PM afin que la situation s’améliore.
 C’est à l’auditorium, plus spacieux, et non dans la salle des Conseils de cabinet comme d’habitude, que  les travaux se sont tenus. Avec ce nouveau format, les participants étaient assis selon la norme de distanciation sociale recommandée. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps