Japoma : là où la route passe…

C’est l’un des principaux indicateurs visibles du développement galopant de ce quartier jadis enclavé.


Les architectes et les ingénieurs de génie civil ont ceci de particulier qu’ils contribuent au façonnage des paysages. Aujourd’hui grâce à leur génie, il est difficile voire impossible de parler de Japoma (Douala III) sans évoquer le stade éponyme, ainsi que les routes qui sillonnent ce quartier en pleine mue. Incontestablement, les voies d’accès construites autour du stade et au-delà viennent de désenclaver le quartier Japoma. Parmi celles-ci, la voie triomphale s’impose par son allure.
La signalisation horizontale en cours donne déjà fière allure à cette grande avenue bordée de lampadaires. Bien qu’étant en cours de finalisation, les riverains et autres automobilistes goûtent déjà aux délices de ces routes. « J’ai la chance d’être en bordure de route. Mon petit commerce est en plein essor depuis que cette route a été bitumée », témoigne Jeanne B. tenancière d’une échoppe.
Outre la voie triomphale, un réseau de routes sillonne les alentours du stade et le quartier désormais accessible. Venant de la Dibamba, c’est un boulevard de deux fois deux voies qui s’offre au visiteur. Un bouvard qui, d’ici quelques semaines, conduira les voyageurs en provenance de Yaoundé directement à Nyalla château grâce au bitumage en cours du tronçon rond-point stade Japoma jusqu’à Nyalla. La bonne qualité de l’enrobé et la fluidité du trafic amènent quelques chauffeurs à appuyer non sans un certain plaisir sur l’accélérateur. « Ces routes sont tellement bien faites qu’elles donnent toujours envie d’accélérer. Mais je reste prudent. Ces routes vont booster le développement de notre quartier. Tout ça grâce à la construction de ce stade », affirme un chauffeur de camion. Avec toutes ces routes, Japoma est en passe de devenir le nouveau pôle de développement de Douala en général et de l’arrondissement de Douala III en particulier.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category