Haïti: Jovenel Moïse élu président

 A 48 ans, le candidat soutenu par l’ancien président Michel Martelly a remporté la présidentielle du 20 novembre dernier avec 55,67% des suffrages dès le premier tour.

Les urnes ont rendu leur verdict hier au sujet de la présidentielle du 20 novembre dernier. Sur les 27 candidats en lice, Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur dès le premier tour. Choisi par l’ancien président de la République, Michel Martelly pour être le candidat du Parti haïtien Tet Kale (PHTK), le nouveau président élu a obtenu 55,67% des suffrages selon les résultats publiés par le Conseil électoral provisoire (CEP). La coalition d’observation électorale, constituée de six organisations de la société civile, parle d’un taux de participation de 21,69 %. D’après le CEP, Jude Célestin, candidat du parti Lapeh, arrive en deuxième position en obtenant 19,52 % des suffrages, tandis que Moïse-Jean Charles réunit 11,04 % des votes et Maryse Narcisse, candidate de Fanmi Lavalas, 8,99 %.
Véritable néophyte en politique, Jovenel Moïse est inconnu pour beaucoup de ses compatriotes et entre par la grande porte dans une arène qu’il connaît encore très peu. A 48 ans, cet entrepreneur agricole débarque sur la scène politique en 2015 lorsque Michel Martelly le présente publiquement comme candidat du parti PHTK. Nonobstant les nombreuses contestations et critiques de ses partisans. Son élection intervient après l’invalidation pour fraude du scrutin organisé en octobre 2015 qui a plongé le pays dans plusieurs mois de crise. Jovenel Moïse hérite d’un pays où tout ou presque est à reconstruire. A l’instabilité politique, s’ajoutent les catastrophes naturelles récurrentes dont la plus récente remonte à octobre dernier lorsque l’ouragan Matthew  a dévasté la Grande-Anse dans le sud de l’île, faisant des centaines de morts et de blessés ainsi que des milliers de sans-abri. Le 12 janvier 2010, un séisme d’une profondeur de 10 km avait frappé la capitale Port-au-Prince faisant un bilan de plus de 300 000 morts, 300 000 blessés et 1,2 million de sans-abris, selon les autorités.
Conscient donc de ce contexte peu enviable, Jovenel Moïse, a aussitôt, après l’annonce des résultats, appelé le peuple haïtien à s’unir autour de lui pour relever les défis. «Je fais un appel à la jeunesse du pays, à tous les Haïtiens qui habitent à l'étranger, à tous les professionnels du pays, de s'engager à mes côtés pour mettre le pays debout, car Haïti est à genoux», a-t-il déclaré.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie