Société

Education : les petits pas du E-leaning à l'Est

Durant cette période de suspension des cours, assurer la continuité pédagogique est essentiel. Ce qui se fait via internet, malgré certaines difficultés.

Tout comme dans les autres régions du Cameroun, la région de l’Est applique les mesures édictées pour lutter contre la propagation du coronavirus. Parmi elles, la fermeture des établissements scolaires. Ainsi, les enseignants, les élèves et les étudiants se sont mis au E-learning pour assurer la continuité pédagogique. A l’annexe de la Faculté des sciences juridiques et politiques de l’université de Yaoundé II à Bertoua, les enseignants envoient les supports numériques de leurs cours à l’adresse E-learning de l’université qui peut être consultée par tous les apprenants. « Les cours en amphi ayant été suspendus, il a immédiatement été créé un site web, pour des enseignements via Internet. Les étudiants ont donc la possibilité de télécharger les cours de tous leurs enseignants et apprendre en toute quiétude dans leurs domiciles », a affirmé Robert Mballa Owona, coordonnateur de l’annexe de l’université de Yaoundé II à Bertoua
Au niveau des enseignements secondaires, la situation est plus complexe. L’angoisse des parents et des élèves préparant leurs examens est perceptible. «Tant que les responsables du lycée bilingue de Bertoua n’auront pas trouvé le moyen de poursuivre les programmes scolaires à distance avec les élèves, ma fille qui est en classe de terminale A se fera suivre par son répétiteur», a confié Martine Mekando, parent d’élèves. D’après Simplice Bedjabo, délégué régional du ministère des enseignements secondaires à l’Est, des mesures seront bientôt prises pour pallier cette situation. Il a d’ailleurs fait des suggestions, à la demande du ministre des enseignements secondaires, allant dans le sens de poursuivre les enseignements en cette période de confinement. « Nous avons fait des propositions telles que la poursuite des programmes scolaires via Internet mais malheureusement notre région est confrontée au problème de coupure d’électricité. Il sera tout de même difficile pour nos jeunes de suivre. », a-t-il déclaré. Dans les établissements scolaires privés, l’on réfléchit encore au meilleur moyen de poursuivre les enseignements. Les responsables du collège adventiste de Bertoua ont demandé aux parents d’élèves de surveiller leurs enfants de près afin qu’ils ne se laissent pas distraire par les activités extrascolaires. Au collège Teerenstra de Bertoua, chaque classe a créé un forum de discussions dans lequel les élèves et leurs enseignants poursuivent les programmes scolaires. Malgré toutes ces mesures, certains élèves se plaignent de ne pas avoir la capacité de posséder un ordinateur portable ou des téléphones hi-tech. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps