Kribi : le préfet veille

Dimanche dernier, Antoine Bisaga a visité les églises pour s’assurer du respect des mesures prescrites par les autorités dans la lutte contre le Covid-19.

Un dimanche pas comme les autres chez Antoine Bisaga. Le préfet de l’Océan a voulu se rassurer que les mesures prises par le gouvernement pour barrer la route au Covid-19 sont appliquées dans les églises et autres lieux de culte de la ville de Kribi. Sans escorte, le préfet a sillonné la ville. A la cathédrale de Kribi, le recteur disait la messe sous un hangar. L’endroit qui, lors des grandes cérémonies accueille des milliers de personnes, ne comptait alors que 14 fidèles, dont la moitié portait des cache-nez. A la Mission du Plein évangile, 17 personnes suivent attentivement le pasteur. A l’entrée, des dispositions ont été prises pour l’hygiène des mains. Une dame oriente les fidèles vers des seaux d’eau et des morceaux de savon. Il faut d’abord se laver les mains avant d’accéder à la chapelle. 
Toutes les églises ou presque de Kribi appliquent les mesures d’hygiène prescrites par le gouvernement et l’OMS. Ce qui réjouit le préfet de l’Océan. « Nous avions des craintes, parce que chez les religieux, on respecte beaucoup plus les lois de l’église que celles du gouvernement. Aujourd’hui, je suis très heureux de constater que les consignes de lutte contre cette pandémie du coronavirus sont très bien respectées », a déclaré Antoine Bisaga, satisfait. L’administrateur civil a, par la suite, demandé  aux leaders religieux de beaucoup communiquer sur le coronavirus. « Leurs voix portent. Ils sont des puissants relais pour atteindre les cibles les plus radicales », assure le préfet.
Si dans les églises le comportement est irréprochable, dans les marchés et même dans certains quartiers de la ville de Kribi, l’insouciance semble prendre le pas sur les mesures de lutte contre le Covid-19. Des buvettes sont remplies de personnes en journée. Quant au stade municipal de la cité balnéaire, il a été envahi par des groupes de gens sous prétexte qu’ils viennent faire du footing question de garder la forme. Informé de la situation, le préfet de l’Océan a fait savoir que les contrevenants seront lourdement sanctionnés.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category