« Nous avons suspendu les missions non essentielles »

Abdoul Hakim, commandant du Port de Douala.

Depuis l’entrée en vigueur application des mesures de restriction prescrites par le Premier ministre, l’activité du Port de Douala a-t-elle été réorganisée ?

Tout d’abord, tenant compte des prescriptions données par le ministère de la Santé publique qui coordonne les actions au niveau national, plusieurs réunions de concertation et de sensibilisation ont abouti à la mise en place du dispositif de prévention. D’abord à travers le communiqué N°0455/20/DCAP/DG/PAD du 06 février 2020 visant à encadrer l’arraisonnement des navires et à permettre au Poste de santé aux frontières (PSF) du Port de jouer pleinement son rôle dans la prévention de cette pandémie. Suite à l’évolution de la situation, une concertation entre les représentants des armateurs, le PAD et le PSF afin de prendre des mesures visant à renforcer l’inspection sanitaire tout en garantissant le bon déroulement des opérations des navires. Ces concertations ont abouti à plusieurs résolutions. Désormais, les agents maritimes et consignataires sont tenus de fournir au PSF toutes les informations relatives à leurs navires avant leur arrivée à la bouée de base. Il s’agit particulièrement de la liste des derniers ports d’escale, de la déclaration maritime de santé, de la liste d’équipage, de la déclaration d’absence de changement d’équipage dans les 14 jours qui précèdent l’arrivée du navire au Cameroun. Une évaluation des risques est effectuée par le PSF avant l’arrivée des navires. A l’issue de l’analyse des risques, les navires en provenance des pays à risque subissent une inspection sanitaire dès leur arrivée à la Bouée de base. Cette inspection du PSF est sanctionnée par la délivrance le cas échéant, de la libre pratique avant l’admission desdits navires au port de Douala. Au lendemain de l’exécution des directives gouvernementales visant à pérenniser la propagation de la pandémie, une deuxième concertation a eu lieu le 18 mars 2020 en présence du chef de poste santé aux frontières du Port. Elle a abouti à l’application des mesures additionnelles contenues dans la Note d’instruction N° 0496 /DG/PAD du 24 Mars 2020 qui prescrit les mesures dans plusieurs domaines dont : la programmation des entrées des navires, l’accès aux navires, la manutention, l’accès aux guérites.

Quelles mesures ont été prises pour la protection des ressources humaines du port ?

Pour nous résumer, nous avons procédé à la suspension des missions non essentielles extérieures et intérieures, sauf dérogation spéciale expresse du directeur général. De même, les projections cinématographiques et les spectacles les regroupements sportifs et associatifs sont suspendus au sein du domaine portuaire et toute dépendance du PAD. Nous avons formé en urgence le personnel médical dans la détection des cas de Covid-19 et créé un local d’isolement dans l’enceinte du port en liaison avec les services du ministère de la Santé installés dans le port. Nous avons aussi limité les visites des personnes non essentielles dans les bureaux et services, règlementé l’accès dans les restaurants du PAD et ceux situés dans l’enceinte portuaire, informé et sensibilisé le personnel sur le virus et ses conséquences. Nous avons suspendu des activités dans la salle des fêtes du Club house du PAD.

Dans la mesure concernant les transports maritimes, aériens et terrestres, uniquement les produits de premières nécessité sont autorisés à entrer dans le pays. Quels sont ces produits ?

Tenant compte des modes de chargement des navires aujourd’hui en utilisation et les variétés des cargaisons transportées, il est reconnu qu’il est pratiquement impossible de déterminer qu’un navire ne transporte pas les marchandises visées par l’instruction du gouvernement. En cela, même les cargaisons homogènes qui auraient pu tomber sous cette définition sont les plus rares. Il a été donc question pour nous de déterminer l’ampleur des mesures de protection à prendre pour limiter les contacts humains tout en assurant la manutention des marchandises. Ce contrôle est effectué de la manière suivante : les agents maritimes sont tenus de mettre à la disposition des administrations tous les documents requis. En cas de doute, l’administration accède à bord pour les inspections après un passage au poste de santé pour enregistrement et vérifications des équipements de protection. L’interdiction d’accès au port et à bord des navires aux Shipchandlers et à tous les autres prestataires. En cas de nécessité, l’agent maritime sélectionne le prestataire, obtient l’accord de la Douane et du commandant du port après avis du chef de poste de santé. Les prélèvements pour besoin d’échantillonnage ou autre vérification se feront sous la supervision du poste de santé.

Comment vous assurez-vous que le temps de contrôle des navires ne rallonge pas excessivement les délais d’approvisionnement du marché. On a observé des perturbations avec les produits pétroliers il y a quelques jours ?

Comme vous le voyez ces mesures permettent le traitement diligent des cargaisons sans interruption, une fois que les services de santé ont délivré la « libre- pratique » au navire. Il n’y a donc pas rallongement des délais.  Contrairement à ce que vous dites, l’approvisionnement en produits pétroliers n’a pas connu de perturbations à cause des mesures d’inspection sanitaire. Il y a eu tout simplement un changement dans le schéma logistique d’approvisionnement du pays en produits pétroliers qui vise à mieux sécuriser les approvisionnements. Il consiste à faire venir un navire de grande capacité qui mouille au large de Douala. Ce grand navire est déchargé par des petits navires qui viennent livrer au quai dédié au pompage des produits vers les cuves de la SCDP. Il se trouve que le premier navire de cette opération est arrivé le 18 mars avec du super et le premier pompage vers les cuves de la SCDP a commencé le 20 mars au soir. Comme il n’y avait pas d’autres cargaisons de super en attente, ceci a créé cette légère tension qui a été résorbée et les rotations des navires transportant les produits pétroliers se déroulent sans entrave.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category