Bertoua : l'hôpital régional paré

Des dispositions sont prises pour faire face à la redoutable pandémie en cas de signalement dans la région de l'Est.

A menace spécifique, des dispositions spéciales. L'hôpital régional de Bertoua s'est en effet paré pour faire face à la pandémie Covid-19, qui fait rage en ce moment dans le monde et au Cameroun. La région de l'Est n'est pas en reste. Singulièrement, l'hôpital régional de Bertoua. Le thermo flash est tenu 24h sur 24 pour contrôler la température des personnes qui entrent. Ici, le tri des patients est fait grâce à cet instrument d'alerte précoce. Les malades ordinaires sont ainsi orientés dans les services indiqués. C'est ce qui est jusqu'ici fait. La région de l'Est n'ayant enregistré jusqu'ici aucun cas de coronavirus. « Mais en cas de température élevée, le protocole de prise en charge est mis en route afin d'éliminer ou alors de confirmer une suspicion de cas », Dr Huguette Nguele Meke, directeur de l'hôpital régional. Il y a pour d'éventuels cas précis, un bâtiment d'isolement, doté de 20 lits, ajoute cette source.
Mais avant d'en arriver là, l'hôpital mise sur la prévention. 26 points de lavage des mains sont disséminés dans les allées de la formation hospitalière. Tout le monde se lave les mains à l'entrée comme à la sortie. S'agissant du personnel soignant, il est protégé par des masques. « Nous avons tous bénéficié de la formation en rapport avec cette maladie pour répondre à une prise en charge efficace », affirme Dr Baourou Sagui Saïd, médecin en service aux urgences. Les masques, c'est pour éviter l'exposition, la vulnérabilité du personnel médical si corona virus venait à être détecté. Dans les babillards, la sensibilisation va aussi bon train. Dr Huguette Nguele Meke interdit les visites inopportunes, les vendeurs ambulants, limite à une personne le nombre de garde-malades, à quinze personnes la présence aux levées de corps... Un train de mesures, qui vise à protéger les patients ordinaires et populations. Pour l'heure, aucun cas positif n'est signalé dans la région. Mais à l'hôpital régional, l'alerte est au top.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category