Médias : le Groupe l’Epervier en deuil

Léopold Clovis Noudjo, le promoteur a rendu l’âme hier matin à l’Hôpital de la Caisse de Yaoundé, des suites de maladie.

Le président du conseil éditorial et directeur de publication du Groupe l’Epervier n’est plus. Sa Majesté Léopold Clovis Noudjo a rendu l’âme hier matin à l’Hôpital de la Caisse nationale de prévoyance sociale à Yaoundé, des suites de maladie. Interné depuis le 29 mars dernier dans cette formation sanitaire, le directeur de publication et chef traditionnel du grand Messa à Yaoundé quitte la scène de la presse nationale à 53 ans. « Je l’ai vu samedi à l’Hôpital de la Caisse où il était en réanimation. Il était pourtant conscient », explique Geraldo Amara, rédacteur en chef du journal l’Epervier. Entre samedi et dimanche matin malheureusement, la situation a basculé. Le patron de presse s’en est allé, laissant sa famille et ses confrères dans la consternation.
« Je garde de lui le souvenir d’un grand travailleur et d’un altruiste », affirme son ancien collaborateur. Au-delà d’être le Dp du journal l’Epervier, Sa Majesté Léopold Clovis Noudjo était aussi le patron des publications « L’Orphelin » et « La Veuve ». Cet amour pour l’information il l’avait également pour son prochain. Familles en détresse, hôpitaux, orphelinats et de nombreux malades ont bénéficié de sa générosité. « Il faisait de nombreux dons aux nécessiteux et venait régulièrement en aide à un couple qui a fait des quadruplés à Yaoundé. Rares sont ceux qui le trouvaient au bureau et rentraient les mains vides. C’est un homme bon qui s’en va », regrette Geraldo Amara.
Discret, sympathique et généreux comme le qualifient certains de ses proches,  S. M Léopold Clovis Noudjo était un fervent militant du Rdpc. « Chaque fois que certains critiquaient le président de la République, président national de ce parti, il montait au créneau pour le défendre. Il ne manquait jamais l’occasion de s’affirmer comme un défenseur de la première heure du chef de l’Etat camerounais », ajoute un proche du défunt. 
Avec son décès hier à Yaoundé, les « Eperviers Press Awards », évènement visant à distinguer les hommes et femmes s’étant démarqués dans leurs domaines d’activités prennent également un coup. A travers ce rendez-vous annuel, Sa Majesté Léopold Clovis Noudjo avait décerné des distinctions à plusieurs personnalités.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category