Religion : Pâques, c’est dimanche

Malgré les restrictions imposées par la pandémie du Covid-19, les préparatifs vont bon train dans les ménages et les paroisses.

Françoise Kréo n’en revient toujours pas. Cette chrétienne catholique du diocèse de Ngaoundéré ne parvient pas à digérer la pilule amère de  la fête de Pâques qui ne va se célébrer en grande pompe cette année. Une situation difficile pour cette fervente chrétienne qui avait commencé à se préparer pour une célébration grandiose. Du coup, l’élan des préparatifs de cette grande fête chrétienne a été freiné net par les mesures barrières imposées par le Covid-19. Dans une ambiance particulière, le peuple de Dieu qui est au Cameroun est obligé de célébrer la fête de Pâques dans la sobriété. 
A cause de cette pandémie, les célébrations solennelles ne seront pas au rendez-vous dimanche prochain. Malgré tout, le décor est en train d’être planté. « Les fidèles continuent de venir prier et pour cela, la maison du Seigneur doit être propre. Chaque fidèle a l’obligation de se laver les mains à l’eau et au savon et nous respectons le nombre de personnes qui ne doit pas aller au-delà de 50 », explique Asta, une fidèle. Dans les familles, c’est l’occasion de revisiter les Saintes Ecritures. « Etant donné que les messes seront diffusées en directe sur la chaîne de télévision KTO et d’autres, nous allons les suivre et après, nous prendrons le repas familial dans la piété totale. L’heure est grave, il faut se repentir », confie Sidonie Kamga. 
Pour couper la cha&ic...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category