Handicapés: entre autonomisation et inclusion

Plusieurs activités organisées en prélude à leur journée internationale le 3 décembre.

Une dizaine d’handicapés, spécifiquement malvoyants, ont entamé lundi 28 novembre 2016 une formation qui s’achève samedi sur l’élaboration d’un business-plan. Il est question pour les participants d’apprendre les étapes à suivre pour mettre sur pied une entreprise, d’acquérir des notions en matière de crédit bancaire, de démarches pour obtenir un crédit dans une institution financière. Pour Joli-Beau Koube, le promoteur de la bibliothèque « le Pavillon Blanc », organisateur de ladite formation, il s’agit, par cette action, d’autonomiser les personnes vivant avec un handicap, de les doter d’instruments et de compétences leur permettant de se prendre en charge et de créer de la valeur ajoutée.  Et au mois de mai 2017, un concours de la meilleure entreprise sera ouvert aux handicapés.
Cet atelier fait partie d’une semaine d’activités (formations, foires, causeries éducatives, dépistage des maladies de la vue, etc.) en prélude à la 25e journée internationale des personnes handicapées le 3 décembre 2016. Semaine dont le lancement par le délégué régional des Affaires sociales pour le Littoral, Rose Marie Alphonsine Manyim Goueth Kelbe, a eu lieu le 25 novembre dernier. S’ouvrant par une marche sportive de solidarité dans les artères du quartier administratif de Douala, Bonanjo, sous le slogan : « nous sommes tous pareils. » Pour Pauline Ntonè Ntonè, présidente de l’association Douala Dream qui a participé à la marche : « Ce message interpelle les personnes qui n’ont pas de handicap. On souhaiterait qu’on puisse intégrer ces êtres handicapés dans la société et qu’on change notre regard vis-à-vis d’eux».

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category