Campagne agricole 2020 : près de 500.000 plants à distribuer

Cacao, palmier à huile et banane plantain au nombre des spéculations dont les semences seront mises à la disposition des agriculteurs par la délégation régionale du Minader.

La campagne agricole 2020 est lancée dans la région du Littoral depuis quelques semaines. Du côté de la délégation régionale du ministère de l’Agriculture et du Développement rural (Minader) du Littoral, le délégué, Jean Claude Konde et ses collaborateurs s’activent à faire de cette campagne une réussite malgré le contexte difficile. Cette saison, 300 000 plants de cacaoyers vont être distribués aux producteurs. Près de 150 000 plants de bananiers plantains seront également mis à leur disposition. Les agriculteurs vont aussi recevoir 20 000 plants de palmier à huile ainsi qu’un important stock de semence de maïs.
Cette année, les producteurs devront débourser une contribution financière minimale pour bénéficier de ces plants et semences. « Nous voulons commencer à responsabiliser les agriculteurs cette année en leur demandant une petite contribution. Nous avons connu des dérives quand on distribuait gratuitement. Des producteurs prenaient des semences mais ne les semaient pas alors que l’Etat y a investi de l’argent. Nous pensons qu’avec cet apport personnel ils n’abandonneront plus les semences », a indiqué Jean Claude Konde à CT. Les contributions financières symboliques varient d’une spéculation à l’autre. Pour le maïs, les producteurs devront par exemple débourser 10 F par kilogramme, 25 F pour un plant de cacaoyer, 50 F pour le rejet de bananier plantain pif et 500 F pour un plant de palmier à huile.
Sur le terrain, les activités de préparation des terres sont en phase de finalisation. Les chefs de poste agricoles et les agents vulgarisateurs apportent un encadrement technique de proximité aux producteurs dans ce processus. Une activité qui s’est davantage accentuée avec le retour des pluies. « La campagne est déjà lancée et ça va aller très vite. La mise en place des cultures saisonnières telles que l’arachide, le maïs, va se faire très vite surtout avec le retard observé dans le début des pluies », a fait savoir le délégué régional du Minader.
Pour s’assurer de la réussite de cette nouvelle campagne agricole, le délégué régional du Minader multiplie des concertations avec ses proches collaborateurs. Il s’agit entre autres de la réunion hebdomadaire d’évaluation et de planification des activités. En fonction de l’évolution de la pandémie du Covid-19, une réunion trimestrielle regroupant les délégués départementaux et coordonnateurs de projets est prévue dans les semaines à venir.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category