A notre vaillant corps médical

43 nouveaux patients guéris pour un total de 60 guérisons. Les derniers chiffres communiqués, avant-hier, sur le point de la situation épidémiologique du coronavirus  au Cameroun  incitent à un optimisme certain.
S’il est clair que depuis le début de la riposte contre cette pandémie, le Cameroun n’avait pas encore enregistré autant de guérisons, il est surtout établi que cette avancée intervient dans un contexte de relance de la lutte contre le Covid-19, marqué notamment par des dépistagesmassifs  et le renforcement du dispositif de traitement  de ladite pandémie. 
Certes, les Camerounais souhaitent que le nombre de cas testés positifs n’augmente pas. Il reste cependant que les cas de guérison suscitent le respect, la considération et l’admiration populaires pour les travailleurs de la santé. Il ne fait l’ombre d’aucun doute que ces guérisons ont été rendues possibles grâce au professionnalisme du personnel de santé. Dans un contexte planétaire où de nombreuses personnes sont infectées par le coronavirus et où on signale des décès parmi le personnel médical. Malgré les vêtements et les masques de protection, les médecins, les infirmiers et les autres travailleurs de la santé semblent plus exposés à l’infection que la plupart des gens. Le professeur Wendy Barclay du département des maladies infectieuses de l’Imperial Collège de Londres explique : « Plus il y a de virus en un individu, plus il est probable que cet individu les transmette à un autre individu notamment par des gouttelettes issues de la respiration et qui proviennent de la gorge ou du nez et qui se retrouvent dans l’air ou au sol. Lesquelles  peuvent contaminer les surfaces ».
En dépit des risques liés à l’exercice de son métier, le personnel médical accomplit le jour, comme la nuit, son devoir pour sauver des vies. Avec foi et engagement. Conformément au serment d’Hippocrate qui est considéré comme l’un des textes fondateurs de la déontologie médicale. Au moment d’être admis à exercer la profession de médecin, le jeune praticien promet et jure d’être fidèle aux lois de l’honneur et de la probité. Il s’engage également à rétablir, préserver et promouvoir la santé dans toutes ses composantes, physiques et mentales, individuelles et collectives.
Les comportements irresponsables de quelques citoyens égarés ne peuvent certainement pas entamer l’engagement du personnel médical à soigner et à donner à la nation impatiente le meilleur de lui-même. C’est le cas de ces citoyens en confinement mais qui parviennent à se soustraire des mailles des services de sécurité pour se retrouver dans des domiciles privés, avec tous les risques et périls. C’est aussi le cas de ceux qui peinent à se soumettre aux mesures barrières pourtant édictées par le président de la République et l’Organisation mondiale de la santé (OMS). De ce point de vue, l’engagement du personnel médical à soigner et à guérir les personnes testées positives au Covid-19  est encore sublime. Il émerge comme un sacrifice patriotique pour une profession qui  croit en l’avenir de son pays.          

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category