Lutte contre le Covid-19 : le Cameroun et la France solidaires

Le sujet était au centre de la longue audience accordée hier au Palais de l’Unité par le président de la République, Paul Biya, à l’ambassadeur Christophe Guilhou.

« J’ai retrouvé le président Paul Biya qui m’avait reçu en audience il y a un peu plus d’un mois, toujours alerte. Nous avons eu une très longue discussion ». Dixit Christophe Guilhou sur le perron du Palais de l’Unité. Près de quatre-vingt-dix minutes. C’est le temps de l’audience accordée hier par le président de la République, Paul Biya, à l’ambassadeur de France au Cameroun, S.E Christophe Guilhou. Au cœur des discussions, le principal sujet d’actualité de l’heure : la lutte contre la pandémie de coronavirus qui n’épargne pratiquement aucun pays dans le monde. « J’ai tenu à exprimer les remerciements de mon pays pour toute la facilitation des autorités camerounaises qui ont permis le retour en France des Français qui ont été bloqués par la fermeture des frontières terrestres, aériennes et maritimes », a révélé le diplomate français à la presse à l’issue de l’entretien. Dans le cadre de la lutte contre cette pandémie, l’ambassadeur Christophe Guilhou a reconnu la nécessité pour les pays du monde de faire bloc en vue de sauver l’humanité contre la menace qu’elle représente : « On ne s’en sortira pas tout seul. Il faut un effort international multilatéral avec les grandes organisations internationales qui agissent dans les grands fora du G7, du G20. On essaie tous de trouver des solutions collectives pour atténuer les conséquences de cette maladie ».
C’est dans cette perspective qu’il a indiqué que la France entend continuer à rester aux côtés du Cameroun. Un soutien qui se veut du reste multiforme. Il se traduit d’abord sur le plan sanitaire. « J’ai rappelé tous les efforts que fait la France pour la fourniture de matériel médical, la prise en charge des malades, l’achat des réactifs. Des lots vont arriver ». Un appui matériel qui devrait s’ajouter aux efforts déployés sur le terrain par des structures comme le Centre Pasteur, actif dans le dépistage et la mise en place des tests, l’Institut français pour le développement et le Cirad qui sont des institutions de recherche dans lesquelles travaillent des scientifiques camerounais. 
L’autre volet de l’appui de la France au Cameroun est économique. Il s’agira, comme l’a indiqué le chef de la mission diplomatique française au chef de l’Etat, de permettre au Cameroun de faire face aux conséquences de la pandémie sur l’économie camerounaise. « Je lui ai donc rappelé les efforts qui ont été mentionnés par le président de la République Emmanuel Macron. D’abord d’un point de vue budgétaire, financier, le moratoire sur le remboursement de la dette pour le Cameroun qui a été obtenu au cours du G20. Le président Macron a été un élément moteur de cette décision qui va se traduire par un allègement de 230 milliards de F pour l’économie camerounaise, dont 60 milliards pour la France », a annoncé S.E Christophe Guilhou. Différents appuis de la France qui ont été appréciés à leur juste valeur par le président de la République, selon l’ambassadeur de France. Comme le 5 mars dernier, lors de sa dernière rencontre avec le président de la République, le diplomate français a indiqué que la situation socio-politique au Cameroun a également été évoquée. 
Les deux personnalités ont tenu à respecter les mesures barrières imposées par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour lutter contre la propagation de la pandémie : pas de poignée de mains, l’observation de la distanciation sociale, entre autres.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category