Procès maurice kamto,FESPACO, déscentralisation au cameroun, nord west crisis

Economie

Autoroute Yaoundé-Douala : le raccordement à la nationale N°3 envisagé

Le ministre des Travaux publics était sur le terrain vendredi dernier pour évaluer l’évolution des travaux de la première phase de ce grand projet.

Les 60 premiers kilomètres de l’autoroute Yaoundé-Douala, construits par l’entreprise China First Highway engineering co.ltd, ont reçu vendredi dernier la visite du ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi. Avec lui, Naseri Paul Bea, gouverneur de la région du Centre et quelques responsables de ce département ministériel. L’objet de cette descente a très vite été décliné par le maître d’œuvre de l’infrastructure. Il s’agit de la fonctionnalité de cet ouvrage dont la livraison est prévue, d’après l’entreprise, le 31 décembre 2020. S’agissant donc de l’opérationnalité de ces 60 premiers kilomètres, l’on peut retenir après la séance de travail qui a sanctionné la visite du Mintp que les études pour le raccordement de la Phase I sont disponibles et ont été réalisées par le Groupement SCET-Tunisie/Louis Berger. Il est question de construire une voie de contournement nord de la ville de Yaoundé (8km) et de relier l’autoroute à partir du Pk60 à la nationale N°3 (14 km). 
Alors même que les travaux se poursuivent sur le chantier où des dispositions pratiques ont été prises pour barrer la voie au Covid-19, l’on peut constater que tout évolue plutôt bien. On note un avancement actuel de 83% pour une consommation des délais de 84% y compris la prolongation de ces derniers. « On a pu profiter des deux derniers mois de la saison sèche pour avancer dans les terrassements. Nous sommes à la fin des travaux de remblais. Il ne nous reste que deux sections de déblais rocheux qui nécessitent des efforts », a indiqué Hermi Terak, chef de mission de contrôle. 
Entre le PK40 et le PK60, l’on peut constater que les travaux menés se résument aux terrassements avec notamment les remblais qui sont quasiment achevés. Les sous-couches de fondation, la couche de fondation et la couche de base sont réalisées sur 40 kilomètres et les couches de roulement ainsi que les accotements sont réalisées sur 38,88 kilomètres. Quant aux ouvrages hydrauliques, 69 sont achevés entre le PK 00 et le PK 40; sept sont achevés et 12 sont en cours sur les 20 derniers kilomètres. Huit ouvrages d’art sont achevés sur la section actuellement en travaux. Des travaux qui devraient être bouclés sans grands heurts, surtout qu’à ce jour, l’emprise du projet est pratiquement libérée. 
Les travaux connexes quant à eux sont en cours, même si le rythme n’est pas au goût du Mintp qui prescrit plus de célérité dans les travaux. Plusieurs forages ont par ailleurs déjà été rétrocédés aux populations riveraines. Il faut rappeler que pour la suite du projet (136 km), le gouvernement a opté pour le partenariat public privé avec le financement de ce volet par le partenaire. Un appel public international à manifestation d’intérêt a d’ailleurs été lancé dans ce sens par le Mintp. L’entreprise en charge des travaux de la Phase I assurera l’exploitation des 60 premiers kilomètres.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps