Relations extérieures: de nouvelles ambassades en vue

Le ministre délégué Adoum Gargoum a défendu le budget du département ministériel qui s’élève à 38,116 milliards de F.

Quatre programmes sont prévus par le ministère des Relations extérieures, pour valoriser le potentiel du Cameroun dans le village planétaire. Le ministre délégué auprès du MINREX chargé de la coopération avec le Monde islamique, Adoum Gargoum, était devant la commission des Finances et du Budget de l’Assemblée nationale pour décliner les axes majeurs de ces programmes. Ainsi, on peut retenir que le MINREX, pour l’année 2017, entend densifier la coopération avec les nouveaux partenaires, grâce à une enveloppe de 38,116 milliards de F, contre 30,017 milliards en 2016. Soit une augmentation de 28%. Cela passe par l’ouverture de nouvelles missions diplomatiques, notamment au Soudan, en Tanzanie et en Ouganda et des postes consulaires au Koweït et au Liban. De plus, il est prévu des rencontres bilatérales avec les pays partenaires et amis (commissions mixtes, comités de suivi, consultations intergouvernementales).
Sur un autre plan, le MINREX se propose de capitaliser la participation du Cameroun à des fora et encourager les missions de prospection économiques dans les zones et les pays connaissant une croissance rapide. Les actions identifiées mettent également un accent sur la mobilisation de la communauté internationale dans la gestion de la crise humanitaire que connaît actuellement le Cameroun. La gestion des camerounais à l’étranger est également une priorité au MINREX en 2017. Pour ce faire, il s’agira par exemple de renforcer l’assistance administrative au rapatriement par la mise en place d’un compte d’affectation spéciale, en faveur des Camerounais à l’étranger en situation de détresse.


« Nos prestations seront améliorées »

Adoum Gargoum, ministre délégué auprès du MINREX chargé de la coopération avec le Monde islamique.

« Avec une enveloppe en augmentation, nous sommes persuadés que nos prestations seront améliorées et que nos missions diplomatiques vont être satisfaites. Nous avons des objectifs à atteindre, notamment en matière d’encadrement de la diaspora camerounaise. Nous comptons près de 4 millions de Camerounais à l’étranger et il faudrait qu’ils participent à  l’effort de construction de leur pays ».
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie