Lutte contre le Covid-19 : le FMI débloque près de 136 milliards de F

Ce financement a été approuvé hier à Washington, au cours d’un conseil d’administration, de même que la prorogation du programme économique et financier avec le Cameroun.

Le dossier du Cameroun dans le cadre du financement de la riposte contre le covid-19 a finalement été examiné hier par le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI). Au terme de l’examen, l’institution a approuvé le déblocage de la somme de 226 millions de dollars, soit 135,975 milliards de F, sous le mécanisme de facilité de crédit rapide(FCR). Cette enveloppe servira non seulement à gérer la pandémie, mais également à faire face aux chocs économiques liés à la chute des cours du pétrole sur le marché international. 


Read also : Commercialisation des produits artisanaux : comment améliorer le circuit

Cet appui arrive alors que le  gouvernement a déjà entamé plusieurs actions en vue de limiter la propagation de la maladie et ses impacts sur l’économie nationale. Il s’agit notamment de mesures visant à améliorer le système de santé et augmenter les dépenses y relatives, renforcer les mesures de sécurité sociale existantes et apporter un soutien aux opérateurs économiques et aux ménages. Selon le communiqué de presse rendu public au terme du conseil d’administration, une aide supplémentaire des partenaires au développement sera essentielle pour combler le besoin de financement restant.


Read also : Paiements des services relatifs au Vih-Sida : le Cameroun et Onusida en phase

Pour Mitsuhiro Furusawa, directeur général adjoint du FMI, le Cameroun fait face à un double choc, dû au Covid-19 et à la détérioration des échanges caractérisés par une faible demande, la dépréciation des prix des matières premières, et le poids des différentes mesures prises sur le plan national. Tout cela ayant un impact sur le développement économique et social.  « Les autorités ont engagé des actions décisives pour limiter la propagation du virus et son impact économique et social. Elles ont mis en place de fortes mesures de maîtrise et d'atténuation de  la crise et augmentent les dépenses pour renforcer leur réponse sanitaire. Des mesures supplémentaires actuellement à l'étude apporteront un soutien aux ménages et aux entreprises vulnérables », a souligné le DGA pour expliquer le soutien de son institution. Et d’ajouter que « des contrôles budgétaires stricts et la transparence seront nécessaires pour garantir que l'aide fournie dans le cadre du FCR atteigne ses objectifs. »


Read also : Ressources halieutiques : on monte au filet pour la crevette

Outre cet appui d’urgence, les autorités camerounaises restent attachées à leur programme de réforme dans le cadre de l'accord basé sur les facilités élargies de crédit (FEC), en vigueur depuis juin 2017 et qui a déjà permis au Cameroun d’obtenir des financements d’un montant de 394,19 milliards de F . C’est pourquoi, à la demande du Cameroun, le FMI a également approuvé la prorogation de cet accord jusqu’au 30 septembre 2020. Il devait prendre fin le mois prochain. Le pays prévoit donc, selon le communiqué du FMI, d'entreprendre des ajustements pour reprendre le chemin de l'assainissement budgétaire une fois la crise terminée afin de préserver la viabilité de la dette et d'assurer une reprise solide.


Read also : Cameroun-Union européenne : la mutation du Fonds de développement se précise

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category