Procès maurice kamto,FESPACO, déscentralisation au cameroun, nord west crisis

Société

Fonds spécial de solidarité nationale : les assureurs offrent 120 millions de F

Le président de l’Association des sociétés d’assurance du Cameroun a remis un chèque au Minsanté vendredi dernier à Yaoundé.


120 millions de F. C’est le montant du chèque remis vendredi dernier à Yaoundé par Théophile Gérard Moulong, président de l’Association des sociétés d’assurances du Cameroun (Asac) au ministre de la Santé publique (Minsanté). A travers ce don, l’Asac s’engage financièrement aux côtés du gouvernement dans la croisade contre la pandémie de Covid-19 au Cameroun. « Sensibles à l’appel du président de la République et à cet élan de solidarité contre la pandémie que conduit le Premier ministre, chef du gouvernement, les compagnies d’assurance et de réassurance ont décidé dans un esprit citoyen, d’apporter leur contribution destinée au Fonds spécial de solidarité nationale », a expliqué Théophile Gérard Moulong. Le président de l’Asac a souligné qu’en marge de cette contribution collective, viendront s’ajouter d’importantes initiatives individuelles propres à chaque compagnie pour continuer à accompagner et à soutenir l’action gouvernementale de lutte contre ce virus.
D’après le président de l’Asac, la pandémie du coronavirus qui secoue le monde entier depuis quelques mois et met à mal l’économie mondiale fait aussi peser sur le Cameroun un risque sanitaire grave qui pourrait avoir un impact dévastateur sur le double plan social et économique. « Face à cette situation de crise, les compagnies d’assurance et de réassurance recommandent vivement à la communauté nationale, le respect des mesures barrières édictées par le gouvernement », a-t-il exhorté. Pour la mise en place de nouveaux mécanismes pouvant favoriser une riposte multisectorielle plus efficace, Théophile Gérard Moulong propose notamment l’amélioration du plateau technique national en matière de santé par l’évolution de la réglementation permettant l’accès aux investisseurs privés. « En effet, des groupes d’assurance seraient disposés à construire des infrastructures sanitaires de qualité, dotées de plateaux techniques de référence. Ce qui viendrait limiter les évacuations sanitaires », a proposé le président d’Asac. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps