Lutte contre le Coronavirus : des naturopathes mobilisés

Junior Christian Bekono Meyong, l’un d’entre eux, propose à titre préventif et curatif, une décoction de plantes traditionnelles en riposte au Covid-19.

C’est avec l’enregistrement des premiers cas de Covid-19 au Cameroun que Junior Christian Bekono Meyong déclenche le processus de fabrication. Après une phase expérimentale, le  naturopathe installé à Mbalmayo, dans le département du Nyong et So’o met sur le marché, « Immunibek’s ». Une décoction de plantes traditionnelles (Eucalyptus, Ekouk, Nfol, Bibinga Abing) pouvant être ingurgitée à titre préventif et curatif. « Ce traitement estompe les symptômes du coronavirus en quatre jours. Pour complètement guérir lorsqu’on a été infecté, il faut aller jusqu’à 12 jours», explique-t-il.


Read also : Education : de nouveaux établissements dans le secondaire

A titre préventif, le naturopathe indique que « Immumibek’s », renforce le système immunitaire et permet à l’organisme de lutter contre une éventuelle réinfection. S’agissant de la posologie, il recommande de prendre 125 ml matin, la même dose à midi et le soir, pendant quatre jours, en l’associant à un l’antipaludéen : Palubek’s notamment. Le malade lui est invité à consommer 125 ml du produit trois fois par jour, pendant 12 jours. Pour cela, il faut prévoir trois litres du médicament pour un montant de 30.000 F. 


Read also : Yaoundé : deux nouveaux cas de poliomyélite notifiés

Au sujet de son efficacité, Junior Christian Bekono Meyong est clair : « J’ai déjà soigné une vingtaine de personnes et elles vont beaucoup mieux. Presque tous les symptômes de la maladie ont disparu après le traitement», ajoute-t-il. Avant de créer ce médicament, ce naturopathe a roulé sa bosse. « Je suis détenteur d’un brevet d’invention sur le paludisme à l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI). En 2004 à ce sujet, j’ai eu le premier prix du président de la République en pharmacopée. Je suis sur le terrain depuis des années et les Camerounais peuvent prendre mes produits sans crainte. Je ne travaille pas seul. Je bénéficie de l’expertise des équipes du ministère de la Recherche scientifique et de l’Innovation », conclut-il. 


Read also : Entrée à la Gendarmerie nationale : ça se bouscule

Depuis la mise sur pied de « Immunibek’s », Junior Christian Bekono Meyong indique avoir reçu l’appui financier de Mgr Jean Mbarga, archevêque métropolitain de Yaoundé, pour intensifier la fabrication de son produit. Son initiative comme celle des autres en matière de traitement du Covid-19 est une démonstration de la mobilisation enregistrée dans plusieurs domaines depuis la survenue de cette pandémie au Cameroun.


Read also : Test PCR pour voyageurs : le concours de patience

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category