Mokolo : une élite met la main à la pâte

L’épouse du ministre de la Santé publique, Chimène Manaouda, a offert lundi dernier, un important don des matériels de lutte contre le Covid-19.

Le don offert par Chimène Manaouda est constitué de 300 seaux, de 125 cartons de savon, de 2900 masques faciaux, de 20 thermo-flashs, de 10 bidons de 5 litres de gels hydro-alcooliques et d’un pulvérisateur.  Il a été présenté et rétrocédé le 18 mai 2020 par Jean-Daniel Djouboina, le préfet du Mayo-Tsanaga. C’était au cours d’une cérémonie solennelle qui a eu lieu à l’esplanade de la préfecture de Mokolo. Tous les sous-préfets et maires du Mayo-Tsanaga, entre autres bénéficiaires de cet appui de l’épouse du Minsanté ont fait le déplacement de Mokolo à cette occasion. Les chefs des services publics et privés, les lamibé et chefs de troisième degré, les responsables des églises et des mosquées, tout comme ceux de la prison principale de Mokolo, du centre d’accueil des aveugles et de l’orphelinat de Mokolo, sont les bénéficiaires de cet important appui. Tous les sept arrondissements du Mayo-Tsanaga ont été servis.
Le préfet a saisi cette opportunité pour inviter les âmes généreuses à voler au secours des populations du Mayo-Tsanaga, l’un des plus peuplé de la région de l’Extrême-Nord avec un peu plus de 900 000 habitants. C’est vrai que jusqu’ici, aucun cas de malade du coronavirus n’est encore détecté dans cette unité administrative, mais Jean-Daniel Djouboina  a saisi cette opportunité pour inviter les autorités administratives et les leaders communautaires à s’impliquer dans la sensibilisation de leurs populations. « Je vous engage à une sensibilisation et à une mobilisation tous azimuts jusqu’à dans tous les foyers pour maintenir loin de nous ce virus qui décime les populations », a martelé le préfet. 
 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category